Une action en justice du Polisario contre l’accord d’association Maroc-Grande-Bretagne déclarée irrecevable par la Cour administrative de Londres


C’est un fiasco retentissant pour l’Algérie et son protégé le Polisario! La Cour administrative de Londres a rejeté, lundi 5 décembre 2022, la requête d’une ONG britannique (WSC), œuvrant pour le compte du Polisario, qui a attaqué en justice l’accord d’association liant le Maroc et la Grande-Bretagne. Par ce verdict, la justice britannique confirme la validité de l’accord d’association qui lie le Maroc et le Royaume-Uni et qui profite pleinement aux populations et au développement de toutes les régions du Royaume, du nord au sud, sans exception aucune.

Elle inflige ainsi un nouveau revers aux ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume, qui tentent de dissimuler leurs échecs répétitifs, en essayant en vain de convaincre la justice britannique de réexaminer l’accord commercial post-Brexit, conclu et soutenu par les deux royaumes.


Dès que le verdict est tombé, le gouvernement britannique a réaffirmé son engagement à poursuivre le partenariat avec le Maroc. «Nous saluons le verdict d’aujourd’hui. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec le Maroc pour maximiser les 2,7 milliards de livres sterling d’échanges entre nos pays», a déclaré un porte-parole du ministère britannique du Commerce international. «Nous sommes impatients de poursuivre nos échanges avec nos homologues marocains par le biais du Conseil d’association l’année prochaine», a-t-il assuré.

L’Accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni, signé à Londres le 26 octobre 2019, est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2021.

L’Accord restitue, dans le contexte des relations bilatérales, l’ensemble des effets que les deux pays s’accordaient, mutuellement, dans le cadre de l’Accord d’association Maroc-UE. Il assure, ainsi, la continuité des échanges entre le Maroc et le Royaume-Uni après le 31 décembre 2020.

Articles similaires