Rappel de 11 millions de voitures Volkswagen truquées dans le monde

Volkswagen-logo


C’est anormal, mais c’est, bizarrement, tolérable! Le Maroc est le  seul pays où l’on ignore encore le nombre de voitures des marques  Volkswagen (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat et Porsche) équipées  de moteurs polluants présentés comme propres. Ni le concessionnaire,  la Compagnie automobile chérifienne (CAC), ni l’AIVAM (Association des  importateurs de véhicules automobiles montés), encore moins un membre  du gouvernement, ne s’est manifesté pour tirer l’affaire au clair. Un mutisme  scandaleux. Comme si de rien n’était, au moment où le scandale du géant  allemand continue de faire l’actualité dans le monde avec de nouveaux  rebondissements chaque heure. Le groupe Volkswagen se démène pour  organiser un gigantesque rappel de 11 millions de voitures (Volkswagen,  Audi, Seat, Skoda), dont il a truqué les moteurs, dont un million rien qu’en  France.


Les enseignes Porsche, Lamborghini et Bentley ne sont pas touchées  puisqu’elles n’utilisent pas de 4 cylindres diesel. «Les propriétaires des  voitures truquées seront informés dans le courant des prochaines semaines  et des prochains mois, a indiqué le géant automobile allemand dans un  communiqué. Toutes les marques concernées vont créer des pages internet  nationales où les clients pourront suivre l’évolution des choses.» Mais pas  les propriétaires marocains, malheureusement, qui ne savent pas à quel  saint se vouer. L’enquête qui était attendue du département de l’Industrie  et du Commerce n’a pas encore eu lieu.


En tout état de cause, la gigantesque opération de remise à niveau des  moteurs TDi va prendre plusieurs mois, mais c’est la confiance dans les  marques du groupe qu’il faudra sauver. La cote de confiance de Volkswagen  auprès des consommateurs allemands dégringole. Notamment depuis que  la justice allemande a ouvert, lundi 28 septembre 2015, une enquête pour  fraude concernant l’ancien président du directoire de Volkswagen, Martin  Winterkorn. D’après une enquête d’opinion publiée, mardi 29 septembre,  par l’institut de sondage allemand YouGov, le constructeur automobile ne  rassemblait plus que 9% d’opinions favorables, contre 40% en août.  Chez les consommateurs marocains, petit à petit, le crédit confiance laisse  place au discrédit