Entretien de Zineb Kaitouni, cofondatrice de la plateforme "DABADOC"

Avec la pandémie du Covid-19, la plateforme de gestion de rendez-vous médicaux en ligne “DabaDoc” a choisi d’élargir son service de téléconsultation pour encourager le respect des règles de confinement décrétées par le gouvernement. Sa cofondatrice, Zineb Drissi Kaitouni, nous explique le pourquoi du comment et revient aussi sur les ambitions de sa start-up.

Avec AXA Assurance Maroc, votre partenaire depuis plus d’un an et demi, vous avez décidé avec l’état d’urgence sanitaire décrété le 20 mars par le gouvernement de passer à la vitesse supérieure en matière de téléconsultations. Pensez-vous avoir choisile bon moment pour le faire?
Zineb Drissi Kaitouni: La consultation par vidéo est un service que nous avons commencé à étudier depuis 2018, à savoir DabaDoc Live, et à mettre en pratique dans des cas très précis, notamment auprès de quelques médecins généralistes dédiés et sur un support technologique à faible capacité. Au déclenchement de cette crise de Covid-19, de nombreux professionnels de santé nous ont exprimé leur inquiétude quant aux risques de propagation du virus dans les salles d’attente de leur cabinet et leur souhait de pouvoir consulter leurs patients à distance.

Pour les accompagner, nous avons adapté la solution existante de consultation par vidéo et avons totalement et radicalement modifié son architecture technologique pour permettre un déploiement à grande échelle, auprès d’un nombre illimité de médecins et à travers un accès web simplifié. Notre partenaire, Axa Assurance Maroc, convaincu de la pertinence de cet outil, et dans son élan de soutien aux efforts de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19, a décidé d’assurer le remboursement des frais médicaux de consultation vidéo pour les dossiers de déclaration maladies soumis par les assurés Axa. Nous sommes à un point d’inflexion qui a accéléré la digitalisation dans le secteur de la santé et a enfin mis la technologie au service de la santé.

Comment faut-il concrètement procéder pour téléconsulter son médecin?
Zineb Drissi Kaitouni: Pour consulter un médecin par vidéo, le process est très simple et s’opère en quelques clics. D’abord le patient se connecte sur www.dabadoc.com. Ensuite il choisit son médecin et un créneau horaire qui lui convient pour la consultation vidéo, selon les disponibilités affichées par le médecin. Enfin le patient est invité à effectuer son paiement sécurisé à travers la plateforme du Centre monétique interbancaire (CMI) pour confirmer la consultation. La prise de rendez-vous est ainsi effectuée. Un lien unique et sécurisé est généré à chaque rendez-vous et transmis aux patients et aux médecins par SMS pour démarrer leur vidéo. Le service ne nécessite pas le téléchargement d’une application mobile et fonctionne directement sur Chrome pour Android et Safari pour iOS.

N’y a-t-il pas de risque qui se pose en termes de sécurité, notamment celui du piratage? Comme vous le savez, les données médicales sont ultrasensibles...
Zineb Drissi Kaitouni: DabaDoc respecte l’intégralité de ses obligations légales en matière de protection des données personnelles de santé – le processus de traitement des données sur DabaDoc a obtenu l’autorisation CNDP (Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel). Nous utilisons les standards technologiques les plus sécurisés, comme l’HTTPS encryption et les HIPAA compliant services, pour une sécurité maximale. Les communications vidéo/audio entre médecins et patients ne sont pas enregistrées.

Vous avez souligné que ce sont les médecins qui vous ont demandé de pouvoir téléconsulter via votre plateforme. Mais acceptent-ils tous ce mode de consultation ou y a-t-il des réticences?
Zineb Drissi Kaitouni: Les médecins ont été à l’initiative de cette accélération du déploiement de la consultation par vidéo pour tous les spécialistes. Bien évidemment, ces consultations concernent les patients qui ont besoin d’avoir un suivi avec leurs médecins traitant ou des patients qui ont besoin d’un simple avis médical. DabaDoc fournit l’outil; les médecins, après une consultation vidéo, doivent juger s’ils doivent demander au patient de se déplacer au cabinet.

Pensez-vous que les Marocains seront plus enclins à téléconsulter quand ils le pourront au lieu de se rendre physiquement chez leur médecin?
Zineb Drissi Kaitouni: Au vu des circonstances actuelles, nous sommes persuadés que les habitudes changeront et que nous adopterons d’une manière générale des méthodes plus agiles et efficaces.

DabaDoc est aujourd’hui une start-up reconnue à l’international; vous avez notamment figuré en 2019 dans la liste des Technology Pioneers du Forum économique mondial (FEM). Vous êtes présents dans quatre pays en dehors du Maroc, à savoir l’Algérie, la Tunisie, le Nigeria et l’Afrique du Sud. Quelles ambitions portez-vous pour le futur?
Zineb Drissi Kaitouni: DabaDoc est au coeur de la transformation des moyens technologiques d’accès à la santé en Afrique. Nous apportons et créons une réelle valeur ajoutée à nos partenaires de l’écosystème santé, à savoir les médecins, les patients, les centres de soins, les assurances, les laboratoires pharmaceutiques, etc. Au Maroc, nous souhaitons pouvoir accompagner la modernisation du secteur médical en rapprochant les citoyens marocains du corps médical par des moyens technologiques innovants. À l’international, nous avons des projets d’expansion géographiques dans le futur proche avec des partenaires de renom.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger