Youssef Belal, tel père, tel fils


Né en 1979 à Casablanca, Youssef Belal a suivi ses études au lycée Lyautey où il a eu son baccalauréat, spécialité économie, en 1996. Il passe avec succès le concours d’accès à l’Institut d’études politiques de Paris. En 2000, il obtient son diplôme.

Son mémoire de fin d’études porte sur «Transition politique et théories de la démocratie : le cas du Maroc». En juin 2000, il occupe le poste de chargé de mission auprès du secrétariat général du ministère de l’Agriculture au Maroc. En 2002, Youssef décroche un DEA en analyse comparative des aires politiques.

A seulement 27 ans, il soutient sa thèse de doctorat en sciences politiques avec mention très honorable et félicitations du jury. Ouvert sur les questions internationales, il devient diplomate des Nations unies. A ce titre, il a couvert les négociations de paix en Afghanistan, en Libye, au Soudan, au Sud-Soudan et en Éthiopie.

Anthropologue et politiste, Youssef Belal est ancien professeur à l’Université de Columbia et de Berkeley. Il a dirigé plusieurs études sur les questions de stratégie, de développement durable et de politiques publiques pour le compte d’organismes internationaux.

Il est l’auteur notamment de “Le cheikh et le calife: Sociologie religieuse de l’islam politique au Maroc” (Sociétés, espaces, temps), Editions ENS, et de “The Life of Shari’a. A Comparative Anthropology of Law”, à paraître aux éditions University of California Press à l’automne 2024.

Fils du grand professeur d’économie et dirigeant du PPS, Aziz Belal, décédé en 1982, Youssef est tombé dans la politique dès sa naissance. Il a hérité l’attachement aux idées de la gauche et l’engagement pour une société juste et démocratique

Articles similaires