BP swipe-970x250

Younes Moujahid : "L'assassinat de Shireen Abu Akleh ne doit pas rester impuni"

Questions à Younes Moujahid, président de la fédération internationale des journalistes

Quelle a été votre réaction à la suite de l’assassinat par l’armée israélienne de la journaliste Shireen Abu Akleh, ce mercredi 11 mai 2022?
En tant que président de la Fédération internationale des journalistes, je condamne fermement et avec force un tel acte et réclame que justice soit faite. La position de la Fédération est claire et univoque.

Pour nous, la liberté de la presse est non-négociable et tout journaliste doit être en sécurité lors de l’exercice de son métier. L’assassinat de notre collègue Abu Akleh et la blessure par balles de son collègue est la goutte qui fait déborder le vase. L’armée israélienne a passé un cap et on ne doit pas laisser passer inaperçu ce forfait.

Que comptez-vous faire alors?
La Fédération internationale des journalistes va déposer une plainte devant le tribunal pénal international concernant l’assassinat de Shireen Abu Akleh. Nous avons déjà deux dossiers déposés devant le même tribunal concernant des exactions des forces de l’occupation israélienne. Les deux dossiers ont été jugés recevables et on espère que leur instruction sur le fond démarre le plus tôt possible.

Nous allons adjoindre le cas de Shireen Abu Akleh à ces deux dossiers. La Fédération est conseillée dans ses démarches auprès du Tribunal international de justice par de grands cabinets d’avocats européens.

Pensez-vous que la procédure aboutira?
Même une simple affaire devant un tribunal de première instance peut n’aboutir à rien. Pour nous, on dépose la plainte et on verra la suite. Le cas de Shireen Abu Akleh est flagrant. Son assassinat a été retransmis pratiquement en direct par plusieurs chaines de télévision à travers le monde.

Les images et les vidéos de l’acte criminel font le tour des réseaux sociaux. Des témoins existent. A mon avis, il n’y a aucune raison pour que la plainte n’aboutisse pas. Comme il n’y aucune raison pour que le silence de la communauté internationale perdure dès qu’il s’agit de crimes israéliens. L’assassinat de Shireen Abu Akleh ne doit pas rester impuni.

Les syndicats des journalistes à travers le monde condamnent l’assassinat de la journaliste-reporter de la chaine Al-Jazeera. Des manifestations sont prévues partout dans le monde pour condamner cet acte ignoble. Rien ne justifie donc que le TPI ne prenne pas notre plainte en considération et la juge en notre faveur.

Articles similaires