Il y a trente ans, l'ouverture du tunnel sous la manche


Comme tous les grands projets d’envergure internationale, l’idée de construire un tunnel sous la manche, reliant la France à l’Angleterre date des siècles passés. Pour n’évoquer que le 19ème siècle, on peut rappeler que deux sociétés (l’Association française du tunnel sous-marin entre la France et l’Angleterre du côté français et The Channel Tunnel Company du côté britannique) obtiennent en 1874 une concession pour un tunnel ferroviaire et tentent de creuser des galeries d’essai des deux côtés de la Manche. Le projet a été abandonné en 1883. La crise économique qu’avait connue l’Angleterre au début des années 1880 a eu raison du projet. Près d’un siècle plus tard et malgré plusieurs autres tentatives, c’est à partir de 1973 que les véritables études et premiers travaux avaient commencé.


Ainsi, des galeries d’essai sont creusées, avant que le projet ne subisse un coup d’arrêt l’année suivante pour des raisons politico- économiques’’. Il a fallu l’arrivée à la présidence de la France de François Mitterrand en 1981 pour relancer l’idée. M. Mitterrand est de ces dirigeants qui ne juraient que par ces grands chefs ayant marqué l’Histoire humaine. La France et l’Angleterre signent le 12 février 1986 le traité de Cantorbéry sur le tracé des frontières, entre les deux pays. Pour la France, c’était le premier pas pour relancer le projet de liaison sous la manche. Trois mois plus tard, le 15 mai 1986, le chantier de construction du tunnel a été lancé. Les travaux ont duré jusqu’au 10 décembre 1993. Le coût initial du projet s’élevait à 48 milliards de francs français. Un budget initial qui sera largement dépassé à la fin du chantier.

Le 6 mai 1994, la reine d’Angleterre Élisabeth II et le président François Mitterrand inaugurent le tunnel au terminal français de Coquelles, dans le Pas-de-Calais. Ils empruntent ensuite le tunnel dans une navette, jusqu’au terminal de Cheriton, près de Folkestone, côté britannique. Moins d’un mois plus tard, le 1er juin 1994, le tunnel est ouvert au service commercial. 400 trains y circulent quotidiennement, près de 20 millions de voyageurs par an et un quart des échanges commerciaux entre l’Angleterre et l’UE.

Articles similaires