QUAND LA VULNÉRABILITÉ DU HANDICAP S’AJOUTE À LA CRISE DU COVID-19

ENQUÊTE DE HANDICAP INTERNATIONAL

Souvent laissés-pour-compte, les personnes en situation de handicap ont été durement impactées par la crise du Covid-19. Plus de la moitié ont vu leur revenu diminuer et un peu plus du tiers ont perdu leur revenu principal.

La crise du Covid-19 a touché de plein fouet les Marocains, surtout la population vulnérable. Parmi cette population, les personnes en situation de handicap, catégorie souvent délaissée des politiques publiques, ont été durement impactées par les répercussions économiques causées par le Covid-19.

C’est ce que démontre une enquête réalisée par l’ONG Handicap International, intitulée «Handicap et vulnérabilité en temps de crise». Selon l’enquête, 53,8% des interviewés indiquent que leur revenu a diminué depuis le début du confinement, 40,3% ont connu une baisse de plus de la moitié de leurs ressources et 35,8% des personnes interviewées ont perdu leur revenu principal. «L’aide financière constitue la forme privilégiée de l’aide mise en oeuvre, en réponse à la crise. L’acteur public a joué un rôle déterminant dans la réponse apportée en temps de crise, grâce à l’activation de différents dispositifs d’aide financière. Le rôle des associations est demeuré très réduit même si elles ont pu apporter des compléments d’appui notamment aux personnes cumulant plusieurs vulnérabilités», indique l’association Handicap International. Celle-ci rappelle que le dispositif pour les personnes du secteur informel présente des défaillances en matière de ciblage.

Bien qu’il ait permis d’apporter une réponse aux personnes en auto-emploi qui ont été les plus affectées par la suspension de l’activité économique, il n’a pas nécessairement permis d’appuyer les plus vulnérables. «Malgré les efforts importants consentis et les tendances positives révélées par l’analyse de la réponse, la majorité des personnes vulnérables, tous facteurs confondus, n’ont reçu aucune aide pendant la crise. Les éléments de précarité montrent un caractère cumulatif et sont divers», souligne l’association.

Dans le détail, 45,8% des personnes n’ayant plus de revenu du tout ont eu une aide financière, soit moins de la moitié. 48% des personnes dont le revenu a baissé pendant la crise, ont eu une aide. Seul 39,2% des personnes qui n’avaient pas de revenu avant la crise ont pu obtenir une aide. En revanche, un tiers des ramédistes sont restés sans appui financier. «Toutes formes d’aides financières confondues, seuls 9,72% des interviewés ont obtenu une aide mensuelle sur la période de 3 mois du confinement, 74% ayant reçu l’aide 2 fois», précise, par ailleurs, Handicap International.

Concernant l’accès à l’information, l’enquête révèle que 55,3% des sondés ont déclaré que l’information n’est pas claire et/ou qu’il y a trop d’information. 17,02% indiquent que l’information n’est pas accessible, 12,8% qu’ils ont des problèmes d’illettrisme et 14,9% qu’ils n’ont pas accès à une connexion internat. Les personnes insatisfaites sont principalement des femmes, des personnes en situation de handicap et/ ou des personnes sans instruction ou seulement du niveau primaire.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger