En visite à Riyad, Saïd Chengriha déclenche une crise avec l’Arabie Saoudite en refusant d’accomplir la Omra


Après les Émirats Arabes Unis, c’est au tour de l’Arabie Saoudite de se retrouver confrontée à l’hostilité de l’Algérie. Saïd Chengriha, patron de l’armée algérienne, a provoqué un grave incident diplomatique avec la puissante monarchie du Golfe où il est en visite depuis le 3 février 2023, après avoir refusé d’accomplir une Omra offerte et prise en charge par les le ministère saoudien de la Défense, révèle ce 12 février notre confrère Maghreb Intelligence. 

Selon la même source, le ministre saoudien de la Défense, Prince Khalid Bin Salman Bin Abdulaziz Al Saud, a mis à disposition du responsable algérien et son équipe un avion officiel pour les emmener à la Mecque pour accomplir le rituel sacré, mais Saïd Chengriha a décliné la proposition sous prétexte qu’il ne ressent pas le besoin d’accomplir la Omra. 



Toujours d’après Maghreb Intelligence, le général algérien aurait réagi ainsi pour exprimer son mécontentement après que le prince-héritier et homme fort à Riyad, Mohamed Ben Salmane (MBS), a refusé de lui accorder une audience officielle.  D’autant plus que Said Chengriha était chargé de remettre à MBS un message personnel de la part du président algérien Abdelmadjid Tebboune.

Articles similaires