Visa For Music revient le temps d'une édition digitale

Une édition déconfinée au service de la créativité

Le festival sera l’occasion d’enregistrer des capsules vidéo pour une vingtaine de groupes marocains et résidents au Maroc

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Visa for Music, le marché incontournable des musiques du Maroc, d’Afrique et du Moyen-Orient, maintient son engagement et revient le temps d’une édition digitale « déconfinée » qui se tiendra du 18 au 21 novembre 2020.

Visa For Music souhaite, ainsi, continuer à participer à la structuration et la professionnalisation de la filière musicale, au développement des industries culturelles et créatives, et à la création de valeur pour les artistes, en organisant une édition adaptée au contexte actuel et maintenue dans la résilience, “l’édition déconfinée”, dans le strict respect des mesures de prévention.

Vingtaine de groupes
Visa For Music accorde une importance particulière à respecter la parité, dans le choix des artistes, tant émergents que confirmés, et des intervenants ainsi qu’un équilibre territorial et des esthétiques musicales, en choisissant des artistes originaires de diverses régions du Maroc telles que Mohammadia, Casablanca, Safi, Oujda, Chefchaouen, Ifrane, Rabat, Agadir, Azilal, Laayoune, Khemissat, Témara, Fès, Boumalne Dades, Skhirat, et Essaouira.

Vu que les circonstances ne permettront pas la tenue de concerts en live, le festival sera l’occasion d’enregistrer des capsules vidéo pour une vingtaine de groupes marocains et résidents au Maroc. Cinq personnalités de la culture et du monde de la musique, sélectionnent minutieusement chaque année les artistes qui se produiront en showcases. Ces cinq personnalités ne sont autres que Lama Hazboun (Jordanie), fondatrice et directrice du Festival de jazz d’Amman, et cofondatrice et directrice générale d’OrangeRed; Pierre Claver Mabialia (Congo Brazzaville),comédien, metteur en scène, opérateur culturel, formateur des administrateurs et managers culturels, basé à Pointe-Noire au Congo-Brazza; Shiraz M’rad (Tunisie), journaliste, fondatrice du site jomhouria.com et de la société Médias plus.

Elle est aussi membre dans plusieurs jurys tels que les journées musicales de Carthage; Melody Zambuko (Zimbabwe), directrice du Music Crossroads Zimbabwe ainsi que consultante avec plusieurs années d’expérience dans la programmation artistique pour les festivals, et le marocain Othman Nejmmeddine, ancien directeur à la Fondation Ali Zaoua du Centre culturel Les Etoiles du Souss, directeur de l’Organisation Africaine de l’Industrie de la Musique (AFROMI) et conseiller artistique et ancien Vi du festival/salon Visa For Music.

Rappelons que les artistes nationaux sélectionnés ont été pris en charge à Rabat suite à l’appel à candidature lancé en février dernier. Ceci, toujours dans le souci de favoriser et promouvoir le rayonnement et le développement des artistes marocains, d’autant plus nécessaire dans le contexte actuel difficile pour le secteur culturel. Des conférences seront, également, organisées, en ligne cette année, afin de pouvoir être suivies par tous.

Pas moins de quatre thématiques ont, ainsi, été proposées par les organisateurs de cette édition pour débattre du rôle et du poids économique et social des industries culturelles et créatives, avec une transmission digitale afin de permettre aux intervenants internationaux de participer également. Ces rencontres viseront à valoriser les opérateurs culturels du continent, se saisir des questions de la jeunesse et aussi encourager les entreprises locales à soutenir les Industries Culturelles et Créatives.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger