Violence physique à l'encontre d'une femme agent de la circulation : l’accusée poursuivie en état de liberté provisoire

police-femme-maroc


Le Parquet général près le tribunal de première instance de Rabat a décidé de poursuivre, en état de liberté provisoire, une femme accusée de violence physique à l'encontre d'une femme policier (de la circulation) lors de l'exercice de ses fonctions, après qu'elle ait payé une caution de 5000 dirhams.


Lors de cette audience, dimanche, le tribunal a également décidé de fixer au 7 juin prochain le début de l'examen de cette affaire.


Les services de la wilaya de Police de Rabat ont ouvert, vendredi dernier, une enquête judiciaire, sous la supervision du Parquet général, avec la prévenue, âgée de 37 ans, après que celle-ci avait usé de la violence à l'encontre d'une femme policier en poste dans la capitale.


Selon un communiqué de la préfecture de Police de Rabat, la mise en cause se trouvait à bord de sa voiture lorsqu'elle a été interpellée par la policière pour une contravention, suite à un refus de priorité et obstruction à la circulation. Après avoir refusé de présenter ses papiers, elle a asséné un coup à la policière, tout en tentant de filmer la scène avec son smartphone, a indiqué la même source, ajoutant qu'elle a été placée en garde-à-vue à la disposition du Parquet général compétent. Plusieurs usagers de la route ayant assisté à la scène ont été auditionnés en tant que témoins.



Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger