Vague de froid: Mobilisation pour les plus démunis



La plupart des régions du Maroc subissent actuellement une grande vague de froid. Quelles sont les actions du gouvernement pour aider les personnes les plus démunies?

En ce début d’année 2019, les régions les plus enclavées du Maroc subissent une vague de froid alors que d’importantes chutes de neige ont été enregistrées dans les régions montagneuses. Les provinces du Haouz, d’Azilal, de Boulemane, de Figuig, d’Ifrane, de Jerada, de Midelt, de Taourirt et de Tinghir sont particulièrement touchées et la vigilance est d’ores et déjà au niveau orange alors que les populations concernées souffrent du manque d’infrastructures, de la fermeture des routes et de l’insuffisance des ressources.

Cette situation ne laisse pas de marbre les autorités. Dès le mois de novembre 2018, le ministère de la Santé a mis en place un dispositif anti-froid dans les zones les plus affectées. L’opération «Riâya 2018-2019» a ainsi été lancée 23 novembre 2018 à Daït Aoua, dans la province d’Ifrane, au profit des habitants des douars de la région grâce aux services de caravanes médicales multidisciplinaires. Lancée après les instructions royales, cette opération se tient du 15 novembre au 30 mars 2019 avec comme objectif d’assurer la continuité des services sanitaires dans ces régions, conformément aux orientations du plan « Santé 2025 ». Anas Doukkali, le ministre de la santé, avait affirmé lors du lancement de ce programme que «cette opération cible 28 provinces relevant de 7 régions», l’objectif étant d’effectuer «4.248 visites de terrain par les unités médicales mobiles».

Des autorités locales actives
Le ministère de l’Intérieur a également activé son Plan national de lutte contre les effets de la vague de froid. 27 provinces du Royaume sont concernées et les habitants bénéficient de distributions de couvertures et de produits alimentaires de première nécessité. Le ministère explique également que le service de santé des Forces Armées Royales (FAR) a procédé au déploiement de deux hôpitaux de campagne, l’un à Ouaouizeght (province d’Azilal) et le second à Anefgou (province de Midelt). Priorité est donnée à la prise en charge des femmes enceintes qui devront accoucher dans les maisons de maternité et les centres de santé mis en place à cet effet. Les sans domicile fixe sont également concernés.

De leur côté, les autorités provinciales s’activent également pour venir en aide aux populations les plus touchées à l’image de la wilaya d’Essaouira qui a adopté une multitude de mesures destinées à atténuer les effets de la vague de froid sur les personnes les plus vulnérables et à assurer ainsi leur meilleur accompagnement. Une commission provinciale composée de représentants des autorités locales, de la Protection civile, de l’Entraide nationale, du ministère de la Santé et des services sécuritaires a été mise en place. Une dizaine de personnes ont même trouvé refuge dans des établissements sociaux d’accueil au niveau du cercle d’El Hanchane, de la ville d’Essaouira, et de la commune territoriale d’Ounagha. Cette campagne de prévention et d’assistance devrait se poursuivre tout au long de l’hiver.

Pour sa part, la Fondation Mohammed V pour la solidarité devrait annoncer dans les prochains jours le déploiement du programme «Opération grand froid» dans les régions montagneuses enclavées alors que localement, les autorités, en coopération avec les services civils et militaires, se coordonnent pour mettre en œuvre les plans de vigilance dans toutes les régions concernées.

Articles similaires