VACCINATION: Comment se protéger contre la grippe



Fièvre, congestion nasale, mal de gorge, courbatures,… sont autant de désagréments engendrés par la grippe mais qu’il est possible d’éviter grâce à la vaccination. Octobre est le mois idéal pour cette injection salutaire.

Selon les professionnels de la santé, le moment idéal pour se faire vacciner contre la grippe serait entre mi-octobre et fin novembre. Ceux qui ne l’ont pas encore fait peuvent toujours se rattraper en vue de se protéger contre les désagréments de la grippe saisonnière. Une protection dont l’efficacité varie entre 60% et 90%.

Sans qu’il soit nécessaire ni obligatoire, le vaccin contre la grippe reste un bon moyen pour éviter de tomber souvent malade pendant la saison hivernale. Ecoulement nasal, mal de gorge, fièvre, fatigue générale, courbatures, difficulté à respirer… sont autant de symptômes, engendrés par la grippe, qu’il est possible d’éviter grâce au vaccin antigrippal. Il est vivement conseillé par les médecins. «C’est un vaccin qu’il faut faire, à titre préventif tous les ans pour prolonger la durée de l’immunité de l’injection qui ne dépasse pas une année. Il est plutôt conseillé aux sujets fragilisés, à savoir les personnes de plus de 65 ans, les diabétiques, les cancéreux, les cardiaques ainsi que les patients présentant des affections hépatique, rénale neuromusculaire ou des troubles immunitaires », recommande d’emblée le docteur Mohamed Taoufiki, médecin généraliste à Casablanca. Le vaccin est contre-indiqué dans les cas, peu fréquents, d’allergie aux protéines de l’oeuf. Il n’est pas, non plus, recommandé de faire vacciner les enfants âgés de moins de 6 mois.

Une lutte perpétuelle contre les virus
Il est, également, bon de savoir que l’effet du vaccin n’est pas immédiat juste après son administration. Alors si après la vaccination, le résultat tarde à arriver, pas de panique ceci n’a rien d’anormalt. Le vaccin a, en fait, besoin de 10 à 15 jours, le temps que le système immunitaire réagisse.

En perpétuelle mutation, les virus l’Influenza A et l’Influenza B, responsables des épidémies de grippe créent chaque années de nouvelles souches. En parallèle, chaque année, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) identifie les trois souches les plus courantes du virus grippal et propose la composition des vaccins la plus efficace pour les neutraliser. A ce propos, les spécialistes conseillent de ne pas attendre que les virus grippaux se propagent pour faire le vaccin.

Une fois administré, le vaccin peut avoir des effets indésirables. Mais le Dr Taoufiki se fait rassurant: «Le vaccin n’a pas d’inconvénient majeur. Il peut provoquer des rougeurs avec une légère douleur locale et une petite enflure. Quelques jours après tout rentre dans l’ordre»

Au Maroc, le ministère de la santé a mis sur le marché 400.000 doses de vaccins contre la grippe au prix de 72,80 DH en pharmacies. Ce vaccin, commercialisé par le laboratoire Sanofi, est remboursable par l’Assurance-maladie obligatoire (AMO) et les mutuelles du secteur privé.

Laisser un commentaire