Campagne de vaccination réussie contre le covid-19: la recette secrète d’Israël

Israël est aujourd’hui l’un des rares pays au monde à réussir véritablement sa campagne de vaccination. Annoncée le 19 décembre 2020, cette campagne se poursuit selon l’agenda préétabli, avec comme objectif la vaccination de 2 millions d’Israéliens d’ici fin janvier. Un objectif qui pourrait même être dépassé, pour le moment, près de 1,7 million de personnes ayant déjà été vaccinées.

Israël a opté pour le vaccin de Pfizer ainsi que celui de Moderna. Pour convaincre la population, c’est le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou qui s’est fait vacciner le premier. Samedi 9 janvier 2021, il recevait la deuxième dose du vaccin, soit trois semaines après avoir reçu la première dose. Plus d’un dixième de la population a été vacciné contre le Covid-19.

La priorité a été donnée aux personnes de plus de 60 ans et au personnel médical. Une livraison de millions de doses supplémentaires est prévue la semaine prochaine, selon Nétanyahou. «Cela nous permettra de vacciner tous les citoyens israéliens de plus de 16 ans d’ici la fin mars 2021», avait déclaré, samedi 9 janvier, le Premier ministre israélien.

Outre la préparation et l’organisation logistique et humaine sans faille de cette campagne de vaccination, Israël a réussi un coup de maître en sécurisant son approvisionnement en vaccin. Le pays a, en effet, préacheté des vaccins avant même la fin des tests précliniques, et ce en juin dernier.

Et ce n’est pas le prix fort à l’époque qui avait dissuadé Israël. Il aurait coûté 25 euros par dose de vaccin à l’État hébreu, contre respectivement 12 et 15 euros en Europe pour les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna. Une stratégie qui a payé ses fruits, puisque le pays a parfaitement sécurisé le stock de vaccins pour toute la population cible.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger