Le vaccin Sinopharm efficace à plus de 70% selon une revue Américaine

Le choix gagnant du Maroc

Les vaccins Sinopharm développés à Pékin et Wuhan ont des taux d’efficacité de plus de 70%. C’est ce que révèle une récente étude publiée dans une revue médicale américaine.

Bonne nouvelle pour les Marocains qui se sont fait vacciner avec Sinopharm. Ce vaccin chinois est efficace et ne présente pas d’effets indésirables graves. C’est l’assurance donnée par la célèbre revue scientifique américaine mensuelle JAMA Network Open, une publication mensuelle éditée par l’Association médicale américaine, en publiant une étude sur les résultats préliminaires de la phase 3 des essais cliniques des vaccins Sinopharm développés à Pékin (celui administré au Maroc) et à Wuhan. Des données qui révèlent des taux d’efficacité respectifs de 78,1% et 72,8%.

L’étude révèle aussi que 40% d’effets indésirables ont été notés chez les 40.382 personnes âgées de 18 ans et plus qui ont participé à ces essais réalisés aux Emirats Arabes Unis, en Egypte, au Bahrein et en Jordanie. D’après le Wuhan Institute of Biological Products et le Beijing Institute of Biological Products, qui ont conçu ces tests, ces participants choisis n’ont pas été contaminées au Covid-19, précise la revue.

Ceux qui présentaient des symptômes respiratoires dans les quatorze jours précédant l’inscription sur la liste des candidats et ceux souffrant de maladies respiratoires graves confirmées ou suspectées, ou de diverses maladies aiguës ou chroniques susceptibles d’affecter l’observance ont été exclus de cette étude.

Pour rappel, le comité d’experts vaccinaux de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait accordé, le 7 mai dernier, son homologation d’urgence au vaccin Sinopharm développé à Pékin, après avoir estimé son efficacité à 79% et suite à une inspection des lignes de production dans la capitale chinoise. Il recommande deux doses pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Sinopharm homologué par l’OMS
D’après Dr. Mariangela Simao, la sous-directrice générale de l’OMS chargée de l’accès aux médicaments et aux produits de santé, «l’addition de ce vaccin a le potentiel d’accélérer l’accès à un vaccin anti-Covid 19 à des pays qui cherchent à protéger leurs personnels soignants et les personnes à risque».

En outre, poursuit-elle, ce vaccin est facile à stocker, «ce qui le rend particulièrement attrayant pour des zones disposant de faibles ressources». Sinopharm est aussi le premier vaccin avec un petit auto-collant sur chaque fiole qui change de couleur si elle est exposée à la chaleur, d’après elle. Une particularité qui «permet au personnel soignant de savoir si le vaccin peut être utilisé en toute sûreté».

Des centaines de millions de personnes ont déjà reçu les doses de ce vaccin. Le Maroc, qui figure sur la liste des 42 pays et territoires qui l’utilisent dans le monde, en a jusque-là réceptionné 8,5 millions de doses sur les 40,5 millions qu’il a commandées. D’importantes quantités qui ont permis au Royaume d’accélérer sa campagne de vaccination avec plus de 13 millions de personnes vaccinées à la date du 2 juin 2021.