DES ARRIVAGES DU VACCIN ET UNE COMMUNICATION AU COMPTE-GOUTTES!

CAMPAGNE DE VACCINATION

Quand on communique enfin, on communique mal. Le ministère de la Santé affirme avoir reçu, mercredi 27 janvier 2021, le premier lot du vaccin anti-Covid chinois Sinopharm. Une information tronquée puisqu’il n’a pas précisé la quantité reçue.

Une communication bancale qui ouvre la voie libre aux spéculations! Les rumeurs insistantes qui circulent parlent d’un lot de 500.000 doses. Si cela se confirme, cela veut dire que le délai de trois mois nécessaires à la vaccination de 80% de la population marocaine ne sera probablement pas respecté. Encore faut-il savoir la date du lancement de cette campagne! Et c’est là où le bât blesse!

Car à ce jour, quoiqu’on parle d’un démarrage très imminent, aucune communication officielle dans les médias pour relayer l’information auprès du grand public n’a été lancée. Drôle de stratégie de communication, si stratégie il y a! Petit rappel, le Maroc a commandé 40,5 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm et 25,5 millions de doses du vaccin AstraZeneca.

Pour l’heure, ce qui est sûr, c’est que le Royaume a reçu 2 millions de doses du vaccin britanno-suédois d’AstraZeneca. Même tardifs, les arrivages se font au compte-goutte. Il est vrai que la surenchère internationale sur les acquisitions des vaccins anti-Covid ont chamboulé les calculs de quasiment tous les gouvernements du monde y compris au Maroc. Même plusieurs pays développés comme la France peinent à réceptionner les quantités commandées.

Sauf qu’au Maroc, l’absence de réaction et de communication n’arrange en rien les choses et ne diminue guère l’attentisme anxiogène des Marocaines.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger