Un nouveau vaccin anti grippe saisonnière

Disponible fin octobre prochain au prix de 123,5 dirhams

Vaxigrip. C’est son nom. Destiné à vacciner les personnes qui veulent se protéger contre la grippe saisonnière, ce vaccin fort attendu par la population n’est toujours pas disponible dans les pharmacies ni encore dans l’institut Pasteur. Une situation incompréhensible pendant ces temps sanitaires difficiles marqués par la propagation du Covid-19 dont les symptômes pourraient ressembler à ceux relatifs à la grippe saisonnière. Selon des sources bien informées, ce vaccin ne sera disponible que vers la fin octobre 2020. Près d’un mois encore à attendre pour permettre aux personnes fragiles de se faire vacciner. Cette année, un nouveau vaccin antigrippal quadrivalent sera mis sur le marché. Son prix de vente public est de 123,50 dirhams.

Soit légèrement supérieur à celui de l’année dernière, à savoir 72,5 dirhams. La particularité de ce nouveau vaccin par rapport au précédent, baptisé le Vaxigrip trivalent, est qu’il permet une protection plus élargie et améliore l’efficacité vaccinale. Pour les spécialistes, la mise au point d’un vaccin antigrippal de grande qualité est un processus qui dure environ 6 mois, entre l’identification des souches virales circulantes par l’OMS et la mise à disposition dans les pharmacies.

Il faut bien comprendre que jusqu’à présent, le vaccin utilisé au Maroc pour prévenir la grippe saisonnière était trivalent, ciblant systématiquement des virus appartenant aux deux sous-types A et à l’un ou l’autre des lignages B. Le vaccin quadrivalent contient, quant à lui, 4 souches du virus. En ciblant des virus appartenant aux deux lignages B, les vaccins quadrivalents améliorent la concordance antigénique entre les souches de type B.

Le vaccin quadrivalent présente ainsi des avantages substantiels en termes de santé publique: réduction des cas de grippe, des décès et hospitalisations. Mais la quantité prévue sur le marché ne dépassera probablement pas 500.000 doses, la même quantité qui était disponible l’année dernière. Or, cette quantité est largement insuffisante pour faire face à la demande. Les autorités sanitaires ont annoncé, à plusieurs reprises, que l’Etat mettrait le paquet sur ce vaccin pour généraliser la vaccination à un grand nombre de Marocains. Toujours est-il que d’ici fin octobre, on en saura un peu plus sur ce nouveau vaccin aux vertus sanitaires sur la population.

Articles similaires