Un nouveau drame dans un puits clandestin à Jerada

Un puits clandestin d’extraction de charbon à Jerada.

Un homme est décédé jeudi dans un puits clandestin d'extraction de charbon à Jerada, théâtre de manifestations depuis plus d'un mois après la mort de deux frères piégés dans un autre puits.

L'accident a eu lieu ce matin, dans une galerie désaffectée d'extraction de charbon. Les autorités locales ont confirmé la "mort d'un homme dans un puits désaffecté", sans préciser les circonstances de son décès.

Fin décembre, la mort de deux frères dans un autre puits désaffecté avait suscité la colère des habitants, qui dénoncent depuis pacifiquement l'"abandon" de leur ville, qui s'est paupérisée à la suite de la fermeture en 1998 d'une grande mine de charbon, sa principale activité.

Des centaines de mineurs risquent quotidiennement leur vie dans la région pour extraire clandestinement du charbon que revendent des notables locaux grâce à des permis d'exploitation.

L'accident de jeudi a provoqué une nouvelle bouffée de colère. Des vidéos diffusées en direct sur des pages facebook de militants montraient un attroupement de quelques centaines de personnes après la mort de cet "autre martyr".