UN AN DE PRISON FERME POUR DOUNIA BATMA

VERDICT EN APPEL DE L’AFFAIRE HAMZA MON BB

La peine prononcée contre la chanteuse Dounia Batma a été revue à la hausse par la Cour d’appel. Son implication, aux côtés de sa soeur et d’autres membres d’un réseau de chantage sur les réseaux sociaux dans le cadre de l’affaire Hamza mon bb, semble se préciser. L’affaire n’est toutefois pas close.

S’il y a un enseignement à tirer de l’affaire Hamza mon bb, c’est que personne n’est au-dessus de la loi, aussi populaire soit-il. La jeune chanteuse Dounia Batma a écopé d’un an de prison ferme, en appel. Le verdict de la cour d’appel de Marrakech est tombé ce mercredi 27 janvier 2021. Un arrêt qui alourdit le jugement de 8 mois de prison ferme rendu par le tribunal de première instance. La défense de la jeune star, qui demeure toujours en état de liberté provisoire, a décidé d’introduire un recours en cassation.

La Cour d’appel a également confirmé la sentence prononcée d’un an de prison ferme en première instance contre Ibtissam Batma et Sophia Choukri, et allégé la peine de la styliste Aicha Ayach, condamnée finalement à six mois de prison ferme. Ibtissam Batma est incarcérée à la prison de l’Oudaya de Marrakech depuis le 13 mars 2020. Elle y a déjà purgé dix mois. Outre Dounia Batma, tous les autres sont en état d’arrestation.

Ils sont poursuivis pour «participation à l’accès frauduleux au système informatique de données», «participation délibérée à entraver le fonctionnement de ce système», «diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans consentement », «diffusion de faits infondés dans le but de nuire à la vie privée d’individus et diffamation», ainsi que pour «participation et chantage». Sauf que Dounia Batma a été déjà blanchie de l’accusation de «participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer».

Fini donc ce feuilleton judiciaire lié à une affaire relative à des calomnies, du chantage et de rumeurs colportées qui portaient préjudice à des stars marocaines et étrangères sur les réseaux sociaux via des comptes anonymes sur Instagram et Snapchat? Pas encore. Car cette affaire, aussi incroyable soit-elle, n’a pas encore livré tous ses secrets! Comment Dounia Batma, une jeune chanteuse promise à un avenir prometteur, notamment après ses prestations dans la célèbre émission Arab Idol sur MBC, s’estelle retrouvée impliquée dans cette sale affaire?

Réseaux sociaux
Hamza mon bb fait référence à un compte Instagram qui durant de longues années, publiait des photos, vidéos et messages secrets de stars nationales et internationales, sans leur consentement et nuisant à leur image. Le but recherché était de les faire chanter en leur demandant de coquettes sommes d’argent contre la suppression des publications outrageuses.

Cette affaire a éclaté quand la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a procédé à l’arrestation surprenante de Dounia Batma. Son nom a été cité par Soukaina Glamour, présentée alors comme l’une des principales inculpées dans l’affaire, et qui serait à l’origine de la création et la gestion technique de ce compte Instagram Hamza mon bb. Il s’est avéré que tout un réseau est derrière cette machination.

Parmi les victimes de ce compte anonyme, la Marocaine Meriem Saïd, ancienne animatrice de MBC. En avril 2017, son mariage avec le richissime Karim Drif a été annulé. Pour cause, des photos publiées sur ce compte. Comme le malheur n’arrive jamais seul, la chaine MBC renvoie Meriem Saïd. Une vie brisée, mais pas la seule. La chanteuse marocaine d’origine sahraouie Saïda Charaf a subi le même chantage et le même sort.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger