Tunnel de Gibraltar: L’Espagne s’accroche

L’Espagne tient visiblement toujours au tunnel de Gibraltar. Selon des médias du pays, son gouvernement vient d’allouer 750.000 euros à la Société d’études pour la communication fixe à travers le détroit de Gibraltar (SEGEC) au titre du projet de loi de finances 2023. Une somme qui doit permettre de relancer le chantier, qui n’a plus été discuté par les autorités marocaines et espagnoles depuis avril 2021 et des entretiens qu’avaient eus le ministre de l’Équipement, Abdelkader Amara, et son homologue des Transports, José Luis Abalos. A l’époque, M. Amara avait indiqué qu’il s’agit d’un “projet structurant pour les années à venir et d’un chantier stratégique pour les deux pays”.

Pour rappel, cela fait plus de quarante ans que le projet est dans le pipe. Pour diverses raisons, il n’a cependant jamais été activé. Première de ces raisons, la difficulté posée au niveau de l’ingénierie. En effet, il devrait concrètement s’agir d’une galerie sous-marine située à une profondeur de 300m et d’un diamètre de 7,5m, auquel cas il faudra nécessairement ajouter par la suite une seconde galerie. La SEGEC mais aussi, côté marocain, la Société nationale d’études du détroit de Gibraltar (SNED), ont justement été mises en place afin de s’atteler à cette tâche de la conception. Mais il est une autre raison qui bloque aussi le projet, et qui est celle du financement. Selon des estimations, celui-ci serait de l’ordre de 5 milliards de dollars, mais beaucoup d’observateurs croient à des sommes autrement mirobolantes.

Toutefois, le tunnel devrait indéniablement profiter non seulement au Maroc et à l’Espagne mais à l’ensemble du pourtour méditerranéen et, derrière, l’Afrique et l’Europe, qui seraient, ainsi, directement connectées. Il a d’ailleurs à maintes reprises été notamment défendu par le Conseil économique et social des Nations unies, dont la dernière fois en juillet 2013. S’il est réalisé, il devrait chaque année permettre de faire passer 50 millions de personnes et 6 millions de véhicules. Chiffres aussi titanesques que le projet en lui-même.

Articles similaires