Tunisie : Le cri de désespoir du député tunisien Abdellatif Alaoui

 


Dénonçant indirectement la situation politique en Tunisie, le député et ex-enseignant d'arabe, Abdellatif Alaoui a adressé une lettre à la présidence tunisienne via son réseau social Facebook. Dans cette lettre, il demande la restitution des livres qu'il avait donnés au président tunisien Kaïs Saïed.

« Rendez-moi mes livres que je vous ai offerts, Monsieur le Président », c’est ainsi que le député tunisien Abdellatif Alaoui, cofondateur du parti islamo-nationaliste la Coalition de la dignité, s’est adressé mardi 13 février 2024 au président tunisien Kaïs Saïed. Ce député, qui siège depuis 2021 à l’Assemblée des représentants du peuple sans couleur politique, a choisi le canal des réseaux sociaux pour transmettre son message. 

Sur sa page officielle Facebook, l’ex-enseignant d’arabe a fait l’inventaire des œuvres littéraires qu’il avait données au président tunisien. « Je vous ai offert trois recueils de poésie (Les déceptions d’un grand enfant, Coutumes de Sayf al-Dawla, Collier de la perdition) et trois romans (Le trou noir, Les murs du paradis, œufs de serpent) », rappelle-t-il.

« Lorsqu’un poète vous offre ses livres, c’est son cœur qu’il vous donne, et moi, je veux récupérer le mien. Car rien n’est plus douloureux pour quelqu’un que laisser l’essence de son âme, de sa pensée et de sa vie entre les mains de ceux qui ne le respectent pas et ne le méritent pas », a-t-il écrit. 

« Rendez-moi ma voix que je vous ai donnée. Rendez-moi mes cris, mes acclamations, mes prières, mes larmes devant mes filles le soir de votre élection…, et je vous promets que je ne vous dérangerai plus jamais », a-t-il conclu.

 

Articles similaires