Les transactions électroniques en baisse au Maroc

L'activité n'échappe pas à la covid-19

L'activité totale de paiement électronique au Maroc s'élevait à 148,4 milliards de dirhams au premier semestre 2020. Le Centre bancaire électronique interbancaire (CMI) indique ainsi qu'un total de 171,5 millions de transactions ont eu lieu au cours de la même période.

L'activité comprend les opérations de retrait d'espèces sur les guichets automatiques, les opérations de paiement avec les commerçants et e-commerçants, les paiements aux guichets automatiques par carte bancaire, ainsi que les opérations d'avance de fonds par cartes bancaires marocaines et étrangères. Les chiffres sont en baisses par rapport à la même période l’an dernier puisqu’ils reculent de 13,4% en nombre d'opérations et de 9,6% en montant de fonds.

En ce qui concerne les cartes marocaines, elles ont enregistré, en paiements et en retraits, 165,5 millions d’opérations pour un montant de 140,8 MMDH (-12,2% en nombre et -6,8% en montant), selon le CMI.

Les opérations par carte marocaines au Maroc se répartissent en retrait (78,6% en part du nombre d’opérations et 90,1% en part du montant), en paiement chez les commerçants et eMarchands (20,7% en nombre d’opérations et 9,8% en montant) et en paiement sur guichets automatiques bancaires (GAB) avec 0,7% en part du nombre d’opérations et 0,2% en part du montant.

Les retraits aux distributeurs automatiques utilisant les cartes marocaines ont totalisé 130,1 millions de transactions pour 126,8 milliards de dirhams au cours du premier semestre. Ce nombre représente une baisse de 15,0% du nombre d'opérations et de 7,2% du montant des fonds par rapport à l'année dernière.

Les paiements par cartes bancaires marocaines comprennent les transactions chez la grande distribution (37,4%), l’Habillement (7,4%), les stations ( 6,6%), le secteur de la Santé (5,2%), les magasins d’électroménager (5,2%) et autres secteurs (38,2%).

Les transactions au guichet automatique avec des cartes marocaines pour le paiement des factures, des taxes et l'achat de recharges de communication se sont élevées à 1,1 million d'opérations d'une valeur de 216,9 millions de dirhams. Ce nombre représente une baisse de 23% en nombre et de 14,3% en montant par rapport au premier semestre 2019.

Face à la régression des opérations bancaires au niveau national, les opérations à l’international ont augmenté de 16,7% sachant que les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé 5 millions d'opérations à l'étranger, retraits et paiements compris, pour 2,2 MMDH. Les activités de cartes étrangères au Maroc ont enregistré six millions de transactions pour 7,6 milliards de dirhams, soit une baisse de 37,2% en nombre et de 42,1% en montant.


Ceci dit, il est clair d’après les chiffres dévoilés par le Centre monétique interbancaire, que la crise sanitaire a été un «booster» pour la culture de l’économie numérique, en témoigne la hausse de opérations du E-Commerce et la tendance des marocains à recourir au Web pour réaliser leurs transactions.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger