Traite des êtres humains : le Maroc adopte un plan de lutte et de prévention contre ce crime


Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice.


La Commission nationale chargée de la coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains a adopté, récemment, le Plan national de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains 2023-2030 ainsi que le mécanisme national de renvoi pour les victimes de traite des êtres humains.

Dans ce sens, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté, au cours du Conseil de gouvernement tenu jeudi 23 mars 2023, les contenus du plan national 2023-2030 de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains, du Plan d'action stratégique national de mise en œuvre pour 2023-2026, ainsi que du mécanisme national de renvoi pour les victimes de traite des êtres humains, après leur adoption à l'unanimité par la Commission nationale lors de sa réunion du 17 mars 2023.


Cela intervient dans le cadre des attributions de la Commission nationale chargée de la coordination des mesures de lutte et la prévention de la traite des êtres humains, créée auprès de la Primature et dont le ministère de la Justice assume la présidence et le secrétariat permanent.
Cette démarche intervient aussi en réponse aux engagements du Royaume en matière de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains conformément aux instruments et normes internationaux ainsi qu'aux législations nationales y afférentes, et émane de la conviction de la Commission nationale de la nécessité de protéger et de défendre les droits humains, y compris la lutte contre la traite des êtres humains qui constitue une grave violation des principes fondamentaux relatifs à la protection des droits de l'Homme.

Articles similaires