Tragédie d'Al-Haouz : Sur le dos des victimes, le nouveau cinéma (mauvais) algérien


C'est un grotesque spectacle auquel a choisi de s'adonner depuis le soir de ce lundi 11 septembre 2023 la machine de propagande algérienne, dans le contexte tragique du séisime qui viennent de frapper, dans la nuit du 8 au 9 septembre 2023, la province d'Al-Haouz. Usant des services de ses médias officiels comme officieux, elle diffuse depuis la base aérienne de Boufarik, située dans la wilaya de Blida, des directs de trois avions que l'Etat algérien a affrété pour transporter des secouristes au Maroc où cas où celui-ci le demanderait. Et si l'initiative est, dans son sens, bien évidemment louable et ne peut qu'être saluée, il est clair que le régime en place dans la voisine de l'Est est avant tout en train de chercher à marquer des points vis-à-vis du Royaume, sans véritable considération, dans le fond, pour les victimes.

D'une part, en effet, Rabat n'a pas (encore) fait appel aux secouristes algériens. Et d'après ce que Maroc Hebdo a cru comprendre, c'est davantage parce que les autorités sont encore en train de déterminer leurs besoins sur le terrain que pour des raisons politiques ou diplomatiques, comme beaucoup ont pu notamment l'affirmer dans le cas de la France (ce que le propre gouvernement français, par la voix de sa ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a démenti aux micros de médias de son pays, dans la matinée du 11 septembre 2023).


D'autre part, les médias algériens mobilisés par la junte laissent entendre que c'est le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, qui aurait, au nom du Maroc, sollicité l'Algérie lors de sorties sur certaines chaînes arabes. Or si le responsable est bien intervenu sur Al-Arabiya et Al-Jazeera ainsi que sur la télévision égyptienne, il n'a jamais, pour autant, tenu le propos qu'on lui prête de l'autre rive de l'oued Kiss.

En somme, encore du cinéma d'autant plus déplacé dans le contexte actuel, où la zizanie n'a aucunement lieu d'être.

Articles similaires