Tragédie d’Al-Haouz : Le SNPM dénonce l’abjecte campagne médiatique française abjecte contre le Maroc


Dans un communiqué publié ce vendredi 15 septembre 2023, le Syndicat National de la Presse Marocaine (SNPM) dit suivre avec une grande inquiétude la campagne médiatique que mènent certains médias français contre le Maroc. Au moment où les journalistes du monde entier, animés par le respect de la déontologie professionnelle, étaient appelés à soutenir le peuple marocain dans cette grande épreuve qu'il traverse en raison du violent séisme qui a frappé la région d’Al-Haouz et qui a fait d'énormes pertes humaines et matérielles, souligne le SNPM, de nombreux médias français ont choisi d’exploiter cette tragédie humaine pour servir un agenda spécifique et régler des comptes politiques étroits.

Dans ce sens, le Syndicat national de la presse marocaine constate que certains médias français se sont départis de leur professionnalisme et se sont transformés en acteurs politiques frontaux, adoptant des positions politiques à charge purement idéologique.

Ainsi, « au lieu de rapporter l'actualité liée au désastre, de publier des articles analytiques et de jouer le rôle de canaux de dialogue fructueux dans des discussions ouvertes axées sur le désastre et les solutions envisageables, mais aussi de rapporter les événements tels qu'ils se produisent dans la réalité, ces médias ont délibérément manqué à leur devoir et l'ont remplacé par la publication de positions occultes, de fausses nouvelles et d'insultes aux institutions constitutionnelles marocaines », lit-on dans le communiqué.


Le Syndicat exprime sa ferme condamnation de l'horrible acte criminel commis par le journal français (Charlie Hebdo) à travers l’atteinte directe à la personne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et également à travers l'incitation directe des citoyens à ne pas contribuer au Fonds spécial de gestion des effets du tremblement de terre.

Le Syndicat considère en outre que les actes des responsables de ce journal s'inscrivent dans le cadre de la campagne médiatique basse que certains médias français, Charlie Hebdo à leur tête, BFMTV, Libération et d'autres, se sont portés volontaires pour mener et que les médias mènent une campagne politique haineuse pour servir certains objectifs.

In fine, le SNPM appelle les citoyens marocains et à travers eux l'opinion publique internationale, à la prudence et à la méfiance face au danger des toxines véhiculées par ces médias, et appelle les organisations de presse professionnelle française à intervenir pour mettre fin à ces dérapages.

Articles similaires