Tractations gouvernementales : Aziz Akhannouch ne lâche pas l'USFP



Aziz Akhannouch tient toujours à l’Union socialistes des forces populaires (USFP). Le président du Rassemblement national des indépendants (RNI) a réitéré, ce samedi 4 mars à l’Université Al Akhawayn d’Ifrane, sa volonté d’inclure le parti de la rose dans la formation du prochain gouvernement. Une sorte de réponse au communiqué publié le 2 mars dernier par le Parti de la justice et du développement (PJD) dans lequel ce dernier soutient son secrétaire général et chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, dans sa décision de se contenter de l’ancienne majorité, qui contenait le Mouvement Populaire et le Parti du progrès et du socialisme (PPS), en plus du PJD et du RNI, et donc d'exclure la participation de l’USFP.

S’exprimant dans le cadre d’une rencontre réunissant les grands responsables du RNI en préparation du prochain congrès national du RNI prévu du 19 au 21 mai prochain, M. Akhannouch a affirmé vouloir former un gouvernement solide appuyé par une majorité confortable. Le leader de la colombe a tenu à rappeler le rôle important de l’USFP notamment au niveau international dans la défense de la cause nationale du Maroc, ajoutant que le parti socialiste aura une forte valeur ajoutée s’il participe au prochain exécutif.