Tourisme: Marrakech, siège du premier bureau Afrique de l'OMT

Ce bureau régional permettra de promouvoir l’investissement et l’innovation touristique sur le continent, à travers un modèle de coopération Sud-Sud.

Belle consécration pour Marrakech. La Ville ocre a été choisie pour abriter le prochain bureau Afrique de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT). Décision officialisée par l’institution onusienne lors de sa 24e Assemblée générale qui s’est déroulée du 30 novembre au 3 décembre 2021 à Madrid.

D’après le ministère du Tourisme, ce choix vient «consacrer le leadership continental du Royaume en matière de développement touristique» et prouve «une nouvelle fois la place que joue Marrakech dans l’industrie touristique nationale». Un bureau régional permettra de promouvoir l’investissement et l’innovation touristique des différents Etats africains, «en construisant sur un modèle de coopération Sud-Sud dans l’esprit de la vision royale pour une action africaine commune», explique-t-il, dans un communiqué.

Ce rendez-vous, qui a enregistré la participation de plus de 500 responsables gouvernementaux et opérateurs touristiques venus de plusieurs pays du monde, avait été programmé en premier lieu à Marrakech, mais les autorités marocaines l’ont annulé pour des raisons sanitaires. Le Royaume a tout même tenu à y participer à travers une délégation composée notamment de Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat, et de l’économie sociale et solidaire, et de Abdel El Fakir, DG de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), et de Imad Barrakad, président du directoire de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT).

«Malgré l’agilité et la résilience dont a toujours fait preuve le secteur, l’ampleur inédite de la crise actuelle nécessite plus que jamais le renforcement de la coopération entre l’OMT et ses États membres pour restaurer la confiance des voyageurs, des entreprises touristiques et des investisseurs», souligne le ministère, qui précise que le Maroc a aussi été élu membre du Conseil exécutif de l’OMT pour le mandat 2021-2025.

Double consécration
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la délégation marocaine n’est pas rentrée bredouille de son expédition madrilène. Outre ce plébiscite, le village Sidi Kaouki, situé non loin d’Essaouira, a été sélectionné parmi les «Meilleurs villages touristiques du monde en 2021» par l’OMT, sur une liste de 174 villages proposés par 75 pays.

La première édition de cette initiative dénommée «Best Tourism Village» a été lancée cette année pour «promouvoir le rôle du tourisme dans la sauvegarde des villages ruraux, ainsi que de leurs paysages, de leur diversité naturelle, et culturelle, et de leurs valeurs et activités locales y compris la gastronomie», indique l’organisation.

D’après elle, cette sélection a été effectuée par un comité consultatif indépendant sur la base de plusieurs critères couvrant neuf domaines tels que ressources culturelles et naturelles, durabilité sociale et économique, potentiel, développement du tourisme et intégration de la chaîne de valeur, gouvernance et priorisation du tourisme, infrastructures et connectivité, ainsi que la santé, la sûreté et la sécurité.

Deux consécrations aux allures d’éclaircie dans la grisaille, après les lourdes pertes financières provoquées par le Covid-19 et exacerbées par la suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc, depuis le 29 novembre 2021.