CGAM Hssabe 970X250

Tourisme interne et restrictions de déplacement ne vont pas de pair

Royal Air Maroc renforce son réseau domestique


Nadia FettahAlaoui, ministredu Tourisme,de l’Artisanat,du Transport aérienet de l’Économiesociale.

L’offre en sièges et en en liaisons aériennes domestiques a été considérablement renforcée par Royal Air Maroc en cette période de fin d’année. L’objectif est de promouvoir le tourisme interne. Une objectif difficile à réaliser face aux dernières restrictions aux déplacements imposées par le gouvernement.

Promouvoir le tourisme et encourager les Marocains à voyager. C’est l’un des objectifs que s’est assignés la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale., Nadia Fettah Alaoui. La ministre travaille actuellement, en coordination avec ses partenaires, à mettre en place des chèques spéciaux pour réduire les frais de voyage afin d’encourager le tourisme intérieur.

Promouvoir le tourisme interne en cette période peut effectivement s’avérer salutaire pour un secteur qui a subi de plein fouet la crise liée au Covid-19. Mais qu’en est-il des restrictions relatives aux déplacements toujours en vigueur au Royaume.

Le touriste marocain, ne disposant pas de visibilité, ne s’aventure pas à réserver un hébergement dans un hôtel au risque de se voir interdit de quitter sa ville de résidence. Le renforcement des mesures restrictives en cette période de fin d’année, décidé en début de semaine en est le meilleur exemple. Une période où les hôteliers réalisent de bons chiffres.

Fettah Alaoui reconnait d’ailleurs que l’actuelle crise sanitaire a imposé un ensemble de restrictions aux déplacements et généré des répercussions négatives, causant une quasi-stagnation des activités au niveau des différentes destinations touristiques nationales.

Elle considère que la reprise progressive de l’activité touristique dans le pays «reste vitale pour contenir les pertes subies par le secteur et ce, en orientant d’abord les efforts vers le tourisme intérieur, qui fait partie des priorités du programme contractuel du secteur». La ministre incite donc les Marocains à voyager pour sauver le secteur, tout en reconnaissant l’impact négatif des restrictions aux déplacements.

Une reprise progressive
Au niveau du transport aérien, la ministre a fait observer que la reprise des vols intérieurs dans le Royaume en juin dernier a été accompagnée par l’augmentation progressive du nombre de vols et l’élargissement du réseau des liaisons en fonction de l’évolution de la demande, en vue d’atteindre le nombre de voyages hebdomadaires occupés avant le déclenchement de la pandémie, ajoutant que les compagnies Royal Air Maroc et Air Arabia assurent 78 vols intérieurs répartis sur 20 liaisons aériennes.

D’ailleurs, sur ce registre, Royal Air Maroc a annoncé le mardi 22 décembre 2020, le renforcement de son réseau des vols domestiques. A partir du 25 décembre 2020, la compagnie nationale rétablira la ligne Casablanca-Zagora à raison de deux fréquences par semaine (lundi et vendredi) et augmentera le nombre de fréquences sur trois lignes.

Ainsi, la destination Ouarzazate sera reliée à Casablanca à raison de cinq fréquences (au lieu de trois) par semaine et Errachidia sera desservie (au départ de Casablanca) à raison de quatre fréquences par semaine (au lieu de trois).

Quant à la ligne Casablanca-Dakhla, le nombre de fréquences atteindra jusqu’à 3 fréquences par jour pendant la période de fin d’année. Le programme de vols domestiques comprendra désormais 15 liaisons régulières opérées à raison de 76 fréquences par semaine.