NOS TESTS SONT-ILS FIABLES ?

COVID-19 : LA POLEMIQUE ENFLE SUR LES LABORATOIRES PRIVES

Autorisés par le ministère de la santé à effectuer les tests du Covid-19, les laboratoires privés sont de plus en plus critiqués. Faux tests, longues attentes, organisation chaotique, les griefs que leur reprochent les patients sont particulièrement graves.

Depuis l’autorisation des laboratoires privés à effectuer les tests du Covid-19, la polémique sur leur fiabilité et leur crédibilité ne cesse de s’amplifier. Beaucoup de patients rapportent avoir vécu des expériences douloureuses avec ces laboratoires. Certains affirment avoir été surpris de se voir annoncer qu’ils sont porteurs de Covid-19 alors qu’ils n’ont même pas encore réalisé le test.

Cette situation pour le moins surréaliste a été rapportée par une Casablancaise qui dit s’être présenté à un laboratoire d’analyse qui dépend d’une structure hospitalière privée réputée de la métropole économique. Après avoir enregistré son nom et toutes ses informations personnelles dans l’espace dédié au Covid-19, elle a dû attendre longtemps avant d’abandonner à cause d’une file d’attente interminable et une organisation chaotique.

Mais quelle ne fut sa surprise quand son téléphone a sonné, 24 heures plus tard, pour avoir au bout du fil une représentante du laboratoire privé qui lui annonce qu’elle est porteuse du virus du Covid-19. Tombant des nues, la bonne femme ne savait plus comment réagir sauf à crier sa colère et dénoncer un laboratoire irresponsable et non professionnel. Le même scandale a été vécu par d’autres personnes. Un cadre d’une grande institution publique à Rabat, qui a préféré garder l’anonymat, rapporte presque une expérience similaire. Voilà où nous en sommes aujourd’hui avec ces laboratoires privés qui semblent perdre toute notion d’organisation, de professionnalisme et de crédibilité dans le cadre des tests Covid qu’ils facturent de surcroit à un prix jugé inaccessible et non remboursable par la sécurité sociale ni par les assurances : 700 dirhams.

Des résultats contradictoires
Une autre dame rapporte avoir effectué les deux tests : le test PCR et le test sérologique. Le premier s’est révélé positif mais le second a été, en revanche, négatif. Rappelons que le test PCR, effectué à partir de prélèvements dans le nez ou dans la gorge, sert à vérifier la présence du virus dans le corps tandis que le test sérologique, effectué sur une prise de sang, montre la présence ou non d’anticorps au Covid-19.

Un test sérologique positif signifie la présence des anticorps et donc que le malade est ou a été porteur du virus. L’absence de ces anticorps signifie tout simplement que le parient n’a jamais porté le virus. Or la dame casablancaise a vécu une situation paradoxale. Après être testée positive au Covid-19, à l’aide d’un test PCR, elle a été contrainte de suivre le protocole thérapeutique prescrit par son médecin avec tout ce que cette situation de maladie provoque comme dépression nerveuse à la fois sur elle-même et sur son entourage.

Mais quelques jours plus tard, en effectuant le test sérologique, qui s’est révélé négatif, elle découvre qu’elle n’a jamais porté le virus. Un choc terrible pour cette femme qui dénonce des laboratoires privés non professionnels et non crédibles. Ces multiples expériences, aussi pénibles qu’hallucinantes, démontre l’anarchie qui règne actuellement dans toute la chaine de dépistage alors que son élargissement aux laboratoires privés a été réalisée pour alléger la pression sur le secteur public et améliorer l’efficacité dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

Articles similaires