Tariq Sijilmassi : "Le CAM oeuvre fortement pour faciliter et accompagner l’adhésion des agriculteurs et de leurs familles au régime de l’AMO"

Entretien avec Tariq Sijilmassi, président du directoire du Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM)

Au regard de sa mission de service public, de l’intérêt qu’il porte aux problématiques liées au monde rural et agricole et de son engagement ferme pour l’appui aux agriculteurs, le Crédit Agricole du Maroc, partie prenante du dispositif de généralisation de la couverture médicale au profit de cette catégorie, a simplifié les procédures de prélèvement des cotisations et de remboursement. Il sensibilise au processus et encourage les bénéficiaires à intégrer le circuit bancaire. Les détails dans cette interview accordée par Tariq Sijilmassi.

Quel est le rôle du Crédit Agricole du Maroc (CAM) dans le processus de mise en place du projet de généralisation de la couverture sociale au profit des agriculteurs et des ruraux?
La couverture sociale est un vrai levier de croissance économique et sociale pour notre pays. Sa Majesté Mohammed VI, que Dieu l’assiste, en a fait une priorité et a donné ses hautes orientations pour l’ériger en chantier prioritaire pour les 5 ans à venir. Cet intérêt royal de notre Souverain montre le grand rôle que la généralisation de la couverture sociale jouera dans le développement socio-économique du secteur agricole et du monde rural à travers l’inclusion financière de ces populations, la promotion de leur employabilité et de l’entreprenariat des jeunes en particulier, ainsi que l’encouragement de l’émergence de la classe moyenne agricole et rurale.

Aujourd’hui, tous les acteurs concernés par cette thématique se sont entendus pour déployer un dispositif global efficace et une collaboration totale pour la mise en oeuvre du régime de l’Assurance Maladie Obligatoire. Le Crédit Agricole du Maroc, au regard de sa mission de service public, de l’intérêt qu’il porte aux problématiques liées au monde rural et agricole et de son engagement ferme pour l’appui aux agriculteurs, est partie prenante de ce dispositif.

Il y est pleinement impliqué et compte oeuvrer fortement pour faciliter et accompagner l’adhésion des agriculteurs et de leurs familles au régime de l’AMO en leur simplifiant les procédures de prélèvement des cotisations et de remboursement, en les sensibilisant à adhérer au processus et en encourageant les bénéficiaires du régime de l’AMO pour intégrer le circuit bancaire.

Comment se décline votre dispositif?
Concrètement, nous nous mobilisons auprès des services du ministère de l’Agriculture et de la CNSS pour la réussite de cette opération et nous mettons en oeuvre un dispositif dédié avec tous les moyens et les ressources nécessaires à travers des échanges de données, des actions de communication et sensibilisation des bénéficiaires, des opérations de bancarisation et une offre produits spécifique dédiée, incluant ouvertures de compte, moyens de paiement, épargne, crédits...

Depuis quand vous êtes-vous mobilisés pour mettre en place votre plan de recouvrement et de paiement des prestations?
Lors de son discours du Trône du 30 juillet 2020, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a donné ses hautes instructions aux entités concernées pour veiller à la généralisation effective de la couverture sociale au profit de tous les citoyens marocains. Dès lors, la mobilisation a été totale. Nous avons répondu présent dès le lancement de la réflexion autour du déploiement de cette opération d’envergure et nous nous félicitons aujourd’hui de son aboutissement et des efforts qui sont menés pour sa réussite.

Quel sera le cadre de coopération avec les autres acteurs concernés pour la réussite de ce projet?
Nous avons signé ce jour (mercredi 25 mai 2022) une convention de partenariat impliquant l’ensemble des acteurs concernés par cette opération, à savoir le ministère de l’Agriculture, la CNSS et le Crédit Agricole du Maroc. Cette convention pose le cadre global de coopération entre ces diverses institutions afin de mutualiser leurs efforts pour intégrer l’ensemble des agriculteurs, toutes catégories confondues, dans le régime de l’AMO.

Toutes les parties prenantes mettront en commun leurs moyens et leur expertise pour atteindre les objectifs qu’elles se sont fixés et qui porteront essentiellement sur la protection sociale, le développement de l’inclusion financière, l’échange de données, la conclusion de partenariats stratégiques, le développement d’alliances stratégiques et de projets d’innovation conjoints…au bénéfice des agriculteurs et des ruraux.