Tanger: SM le Roi lance deux projets initiés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité

sm-roi-tanger

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a procédé, jeudi à la préfecture Tanger-Assilah, au lancement des travaux de construction de deux Centres dédiés respectivement à l’éducation et à la formation de personnes souffrant d’un handicap auditif et à la prise en charge individualisée des patients souffrant de conduites addictives.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 17 millions de dirhams (MDH), ces projets confirment, une fois de plus, l’intérêt qu’accorde le Souverain à l’épanouissement et à l’insertion socio-professionnelle des personnes en situation d’handicap et à la préservation des jeunes, notamment ceux issus des familles démunies, de toute déviance ou aléa social.

Ils seront réalisés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en partenariat avec la Wilaya de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et l’Agence de promotion et de Développement des provinces du Nord du Royaume (APDN).
Second projet lancé en ce jour par le Souverain est celui de la construction au quartier Mghogha, d’un Centre d’Addictologie, le troisième du genre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au niveau de la ville du Détroit.

Ce programme national vise à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psychoactives, améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les consommateurs de drogue, l’accessibilité aux structures de prise en charge, ainsi qu’à encourager l’implication de la société civile et les départements sociaux dans les problématiques de l’addiction.

A cette occasion, SM le Roi a présidé la cérémonie de signature d’une convention relative à la gestion des Centres d’addictologie, réalisés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité dans différentes régions du Royaume.

Cette convention a été signée par MM. El Houssaïne Louardi, ministre de la Santé, Mohamed El Azami, membre du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, et Mohammed Essalhi, président de l’Association nationale de réduction des risques de drogues “RdR-Maroc».

Articles similaires