Tanger : employant plus de 500 personnes, Siemens Gamesa ferme son usine

Siemens Gamesa, l’un des principaux fabricants d’aérogénérateurs au monde, ferme officiellement ses portes au Maroc. Une décision qui «s’inscrit dans le cadre du programme stratégique Mistral visant à accélérer le redressement de l’entreprise et conçu pour rationaliser et simplifier l’organisation, tout en améliorant son efficacité et son efficience», explique le groupe Siemens Gamesa dans un communiqué officiel.

Inaugurée en octobre 2017 pour la fabrication de pales d’éolienne de 63 mètres de long, l’usine tangeroise, avec un investissement de 1,1 MMDH et de 37.500 m2, ferme à cause de pressions financières importantes subites par l’industrie mondiale de l’énergie éolienne, «souffrant d’une concurrence intense, de pressions sur les prix et d’une augmentation exponentielle des coûts des matières premières et de la logistique».

D’ailleurs, selon le Groupe, cette fermeture fait suite aux mesures d’ajustement que la société a prises ces dernières années au Danemark, en Inde, en Espagne et aux États-Unis, et elle reflète des consolidations similaires de l’empreinte industrielle prises dans toute l’industrie.

Pour les 500 employés de l’usine, Siemens Gamesa rassure et note qu’elle soutiendra les employés tout au long du processus de séparation, en travaillant à la conclusion d’une convention collective conformément aux règles et réglementations locales, en explorant des possibilités de relocalisation interne et en les aidant à trouver des emplois à l’extérieur. «C’est une décision très difficile à prendre, car nous comprenons parfaitement l’impact sur nos travailleurs et la communauté. Malheureusement, dans les conditions actuelles du marché, nous n’avons pas d’autre choix que de prendre des mesures aussi dures pour améliorer notre compétitivité et redonner à l’entreprise une assise plus stable», déplore le PDG du groupe. «Nous ferons de notre mieux pendant le processus de séparation pour soutenir nos collègues pendant cette transition et minimiser l’impact», ajoute-t-il.

Siemens Gamesa annonce, d’ailleurs, qu’elle maintiendra ses activités dans son siège régional de Casablanca et sur d’autres sites au Maroc, où elle continuera à servir les importants marchés marocain et africain.

De son côté, Lars Bondo Krogsgaard, le directeur général de Siemens Gamesa Maroc, promet que l’entreprise continuera à livrer ses projets et à honorer ses obligations en restant engagée envers la société et toutes les parties prenantes marocaines afin de «soutenir les objectifs ambitieux du gouvernement en matière d’énergie renouvelable, qui sont exemplaires pour toute la région Moyen-Orient et Afrique».

H. C.