Le tableau sombre de l’Observatoire marocain des TPME

Impact du covid-19 sur les petites entreprises

Plus de 51% des petites et moyennes entreprises (TPME) marocaines ont été affectées par la pandémie de Covid-19. C’est ce que révèle le rapport 2019-2020 de l’Observatoire marocain des TPME.

Les très petites et moyennes entreprises marocaines (TPME) ont beaucoup pâti de la crise sanitaire. Un véritable calvaire pour bon nombre d’entre elles. C’est le triste constat fait par l’Observatoire marocain des TPME dans son rapport 2019-2020, qu’il a récemment publié.

Ce document révèle que plus de 51% de ces entreprises exerçaient en 2019 dans les secteurs les plus touchés par la pandémie de Covid-19, notamment «le commerce, la réparation d’automobiles et de motocycles » (35,2%), les «transports et entreposage » (10,6%) ainsi que l’«hébergement et la restauration» (5,5%). D’après l’Observatoire, ces secteurs représentent 47,7% du chiffre d’affaires des TPME. Avec des contributions de 39,2% et 5,9% du secteur du commerce, réparation d’automobiles et de motocycles et celui des transports et entreposage et 2,6% pour l’hébergement et restauration.

Plus de 7.600 entreprises dissoutes
A en croire l’Observatoire, de nombreuses TPME étaient déjà confrontées à des difficultés de trésorerie bien avant l’avènement de la pandémie de Covid-19 puisque 7.654 d’entre elles avaient fermé la porte en 2019, ce qui représentait une hausse de 6,3% par rapport à 2018. «Se basant sur un échantillonnage de 6.784 entreprises, on note une prédominance des dissolutions au niveau de Casablanca-Settat, avec une part de 36,2%; suivie de Rabat-Salé-Kénitra, avec une part de 16,2%, en stagnation comparé à 2018.

La part des dissolutions dans la région de Marrakech- Safi est passée de 14,7% en 2018 à 11,9% en 2019. La répartition par secteur place le commerce en tête des secteurs les plus touchés par la dissolution», souligne le rapport.

Pis, ajoute-t-il, plus de la moitié des entreprises personnes morales en cours de dissolution en 2019 sont âgées de moins de 5 ans. «Les entreprises ayant entre 5 et 10 ans représentent 30% des entreprises en cours de dissolution, contre 19% pour celles âgées entre 10 et 20 ans. La part des entreprises en cours de dissolution dont l’âge dépasse 20 ans est, pour sa part, limitée à 0,6%, marquant ainsi une baisse de 1,1 point par rapport à 2017», indique l’Observatoire. Autre révélation de taille, la baisse des créations de ces petites entreprises en 2020.

84.956 entités ont été créées durant l’année écoulée, soit une baisse de 10,5% par rapport au volume atteint en 2019, précise le rapport. La région de Casablanca-Settat a enregistré le plus grand nombre de ces nouvelles créations d’entreprises personnes morales, avec un pourcentage de 34,8%; suivie de celle de Rabat-Salé-Kénitra, avec 14,6% des créations; et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,2%).