Système d'évaluation : Les élèves en colère, la tutelle fait marche arrière

Le dossier de l’éducation continue de provoquer des tensions dans la rue. Cette fois-ci, ce sont les élèves qui ont manifesté, lundi 29 novembre, pour exprimer leur colère. Ils étaient des centaines, dans plusieurs villes du Royaume, à scander des slogans appelant à annuler la décision de l’ancien ministre de l’Éducation, Said Amzazi, qui introduisait un nouveau système d’évaluation basé notamment sur l’organisation d’un examen unifié chaque semestre pour les niveaux terminaux de chaque cycle scolaire.

Les élèves auront obtenu gain de cause, puisque le département de Chakib Benmoussa a annoncé, lundi 29 novembre, l’annulation de cette mesure adoptée par son prédécesseur.

«Le ministère de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports annonce qu’il a été décidé d’arrêter la mise en oeuvre des deux notes ministérielles portant respectivement le numéro 080- 21 datée du 15 septembre sur l’encadrement du contrôle continu et le numéro 081-21 en date du 16 septembre sur le calendrier détaillé des examens de contrôle continu», explique la tutelle.