Subvention au profit des ONG en charge des handicapés: Les enfants inadaptés en appellent à la ministre

Alors qu’elle va recevoir, le 8 décembre 2021, le prix décerné par la Ligue arabe, l’Association des parents et amis des enfants inadaptés est confrontée à un problème financier suite à la ponction qu’a connue sa subvention.

L’Association des parents et amis des enfants inadaptés (APAEI) lance un nouvel SOS. La principale ONG du genre sur le plan national et qui vient d’être consacrée par la Ligue arabe pour les efforts qu’elle déploie -un prix lui sera remis le 8 décembre 2021, au Caire- s’élève contre les problèmes liés à la subvention qu’elle perçoit de l’État. Elle vient de saisir Aouatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille.

Et pour cause, la direction de l’Entraide nationale a envoyé, le 5 juillet 2021, une correspondance à l’APAEI l’informant que cette dernière a réalisé un excédent de 1.520.000 dirhams durant le cinq précédents exercices et que de ce fait, ce montant sera défalqué de la subvention au titre de l’année scolaire 2020/2021. Malgré la réponse étayée de l’Association, rien n’a été fait. Même la correspondance envoyée le 16 juillet à Jamila El Moussali, ministre alors de la solidarité, est restée sans suite.

Pour Ali Redouane, président de l’APAEI, «notre association a une convention la liant au ministère chargé de la solidarité et des affaires sociales. La convention est renouvelée chaque année et en vertu des documents demandés annuellement par le ministère, dont le rapport du commissaire aux comptes, la subvention est reconduite pour l’année scolaire. Rien dans la convention ne parle de ponction d’excédent. Et si la direction de l’Entraide nationale veut le faire, pourquoi le faire sur cinq ans? Il fallait le réclamer annuellement… »

L’APAEI prend en charge quelque 500 enfants, aussi bien pour ce qui est de leur éducation dans les centres spécialisés de l’association que pour leur suivi médical, dont des kinésithérapeutes et leur alimentation et transport. Ces enfants sont pour la plupart issus de milieux modeste. Elle a aussi à sa charge pas moins de 150 employés, dont des cadres… La subvention de l’État est une contribution au paiement des salaires des employés, de l’ordre de 720.000 dirhams par mois et à certaines charges de l’association.

Engagement sérieux
Le président de l’APAEI se dit confiant avec le gouvernement actuel et Mme Hayar, qui connaît l’ONG et a été témoin de son sérieux pour avoir signé avec elle plusieurs conventions en tant que présidente de l’Université Hassan II de Casablanca. «J’espère que Madame la ministre puisse nous recevoir le plus rapidement possible pour régler des problèmes qui n’avaient pas lieu d’être et poser les bases d’un nouveau format de coopération entre le département et l’ensemble des acteurs crédibles dans ce domaine.

Les instructions royales sont claires pour ce qui est de l’amélioration de la situation des personnes en situation de handicap. Et si le gouvernement Akhannouch réalise ne serait-ce que 50% de ce qu’il a annoncé dans sa déclaration de politique générale, ce sera une bonne chose pour nous», ajoute-t-il sans oublier de préciser que ces problèmes ont vu le jour avec l’arrivée du gouvernement PJD en 2012. Signe positif pour l’APAEI, le directeur de l’Entraide nationale a été déchargé de ses fonctions par l’actuelle ministre. Un prélude pour décrisper le climat? L’espoir est permis.