Stress hydrique : Le wali de Casablanca Mohamed Mhidia donne ses instructions pour rationaliser la consommation d'eau


Le wali de Casablanca, Mohamed Mhidia, a émis, mardi 23 janvier 2024, des directives visant à améliorer la gestion de l'eau. En effet, dans une circulaire de trois pages, le wali Mohamed Mhidia a adopté une série de mesures restrictives pour rationaliser la consommation d’eau. « En raison du déficit des ressources hydriques au niveau des sources d’approvisionnement en eau de la préfecture de Casablanca, résultant de la succession d’années de sécheresse, et dans le but d’une gestion optimale de l’eau afin de garantir l’approvisionnement des habitants de Casablanca en eau potable dans des conditions normales, les mesures suivantes sont prises pour optimiser la consommation d’eau (…)», relève la circulaire.

Dans ce contexte, l’utilisation de l’eau potable pour le lavage de divers véhicules et chariots devient interdite. Les activités des stations de lavage de voitures et celles des hammams sont désormais interdites. La circulaire fait savoir que l’interdiction concerne également la plantation de gazon, que ce soit par les administrations ou les particuliers. Les entreprises de jardinage et les pépinières sont appelées à se conformer, sous peine de sanction, à cette mesure restrictive.

Toutes les activités d’arrosage des espaces verts et des terrains de sport sont également prohibées, que ce soit avec de l’eau potable ou de l’eau de puits. Dans la circulaire, le wali exhorte à prendre des mesures rigoureuses pour lutter contre toutes les opérations d’extraction ou de pompage d’eau de puits, des sources d'eau et des réseaux de manière illégale. Il est nécessaire pour tous les acteurs – autorités publiques, entreprises de distribution et organisations de la société civile – de mener des campagnes de sensibilisation afin d’économiser l’utilisation de l’eau potable et de protéger les ressources en eau, souligne la même source.

 

 

Articles similaires