Stress hydrique: vers une levée des restrictions sur les hammams


Très bonne nouvelle pour les adeptes des hammams au Maroc. Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a affirmé avoir demandés aux walis et aux gouverneurs de se réunir avec les propriétaires des hammams mais aussi des stations de lavage de voitures afin de réadapter les restrictions imposées il y a quelques semaines sur ces établissements, et ce suite aux dernières pluies enregistrées dans plusieurs provinces du Royaume et compte tenu de la situation sociales de personnes qui vivent des ces activités. 

Dans une réponse à une question écrite de la députée Fatima Zahra Bata du groupement du Parti de la justice et du développement (PJD), le ministre de l’Intérieur a indiqué que les restrictions imposées sur certaines activités consommatrices d’eau ont permis de renforcer la conscience des gens de l’importance de cette ressource et de la nécessité de rationaliser  son utilisation. Et d’ajouter que les restrictions sur les hammams ont permis d’économiser des quantités non négligeables d’eau, bien que cette mesure n’a été appliquée que depuis quelques semaines. 

Face au manque de pluie qui frappe le Maroc depuis maintenant quatre années, le ministère de l’Intérieur avait ordonné, fin janvier 2024, la fermeture des hammams pour trois jours par semaine (lundi, mardi et mercredi). 

 

 

Articles similaires