Stress Hydrique: Le taux de remplissage des barrages au plus bas

Malgré les pluies qui sont tombées ces derniers jours dans plusieurs régions du Royaume, les retenues des barrages n’excèdent pas, au 3 décembre 2021, 5,5 milliards de m3 pour un taux de remplissage de 34,6%. Selon le département de l’eau, ce taux est l’un des plus bas puisqu’à la même date de l’année dernière, ce taux était de 35,5%.

Dans le détail, les principaux barrages de la région Marrakech-Safi, par exemple, affichent des réserves de 78 millions de m3, enregistrant ainsi, un taux de remplissage de 36,6%,. Comme au niveau national, ce niveau est légèrement inférieur au taux de remplissage enregistré durant la même période de l’année écoulée (38,72%), avec des retenues des barrages de 74,1 Mm3.

Ainsi, les réserves d’eau du barrage Moulay Abderrahmane ont enregistré une hausse en passant d’un taux de remplissage de 58,2% le 1 décembre 2020 à 70,2% la même date de 2021. Les barrages de Abou El Abbas Essabti et Lalla Takerkoust ont enregistré le même trend haussier, passant respectivement de 35,2% à 50,8% (12,6% Mm3) et de 9% à 10,9% (5,8 Mm3).

Cependant les réserves du barrage Yacoub El Mansour ont enregistré une baisse du taux de remplissage, en passant de 16,8% à 12% (8,3 Mm3). Le même trend baissier a été enregistré au niveau du barrage Sidi M’Hamed Ben Slimane Jazouli, passé de 74,4% à 39,1% (6 Mm3).

La même situation catastrophique est vécue dans la région de Souss, où le barrage Youssef Ben Tachfine affiche un taux de remplissage de 19% et le barrage Mokhtar Soussi, 22%. Des niveaux très bas qui exposent les habitants de cette région aride à de sérieuses menaces de la soif.

En octobre 2020, les habitants de Souss avaient été contraints de subir des coupures d’eau entre 22h30 et 5h30 du matin. La même décision avait été appliquée également aux établissements touristiques qui ont vécu des périodes délicates alors que l’activité touristique venait à peine de reprendre après plusieurs mois d’arrêt total à cause du confinement.