Staffan de Mistura, futur envoyé spécial de l'ONU au sahara ?

LE MAROC DONNE ENFIN SON AVAL

Le diplomate italo-suédois Staffan de Mistura est proposé pour occuper le poste d’envoyé spécial de l’ONU au Sahara. Poste resté vacant durant deux ans et demi. Le Maroc a donné son aval. Une nouvelle étape dans le processus de résolution de ce conflit artificiel.

Un nouvel envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara sera bientôt désigné. Il s’agit du fonctionnaire international italo-suédois Staffan de Mistura, pour qui le Maroc vient de donner son accord. Jamais le poste d’envoyé spécial des Nations Unies au Sahara n’est resté vacant pendant si longtemps. Soit deux ans et demi environ après la démission de l’ancien envoyé spécial, l’Allemand Horst Köhler, en mai 2019 pour des raisons de santé.

Entre temps, plusieurs noms avaient été proposés par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour succéder à ce dernier, mais ils n’ont pas obtenu l’accord des parties concernées par le conflit. Cette fois-ci, Staffan de Mistura, 74 ans, semble s’imposer comme le futur émissaire onusien au Sahara. Mais sa nomination officielle requiert néanmoins l’aval des membres du Conseil de sécurité.

Règlement pacifique
L’accord du Maroc a été officiellement annoncé par le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, qui précise que l’accord marocain émane de sa confiance permanente et son soutien constant aux efforts du secrétaire général de l’ONU, pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional sur le Sahara marocain. «Une fois nommé, M. de Mistura pourra compter sur la coopération et le soutien, sans faille, du Maroc dans la mise en oeuvre de sa facilitation pour le règlement de ce différend régional, et ce conformément aux résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, notamment les résolutions 2440, 2468, 2494 et 2548, qui ont consacré le processus de Tables Rondes avec ses quatre participants et ses modalités», explique, en effet, le diplomate marocain.

Sur le retard pris pour trouver un successeur à Horst Köhler, Omar Hilale explique que la mission du secrétaire général de l’ONU n’était pas facile. «Car ce dernier devait trouver le candidat qualifié et de stature internationale pour la reprise du processus politique là où il s’est arrêté avec M. Köhler. Ce qui n’était pas aisé. M. de Mistura est un diplomate chevronné de l’ONU dans ses efforts pour le règlement pacifique des différends», précise M. Hilale.

Staffan de Mistura a notamment fait ses preuves en Syrie, en Afghanistan, en Irak et en Afrique. Sa longue expérience diplomatique internationale, ses origines méditerranéennes qui ont forgé sa connaissance approfondie des problèmes de cette région, sa compréhension des menaces sécuritaires et de déstabilisation en Afrique du Nord, ainsi que son indépendance et neutralité onusiennes lui seront d’un grand apport pour mener, de manière sereine et fructueuse, la facilitation du processus politique de ce différend régional.