Un soutien bienvenu à la "Génération Green 2020-2030"

Convention entre le maroc et l’agence française de développement

Un programme qui met, notamment, l’accent sur la conversion des petites exploitations vers des modes de production plus respectueux des ressources naturelles

Le Royaume du Maroc, représenté par le ministre des Finances et de la réforme de l’Administration, Mohammed Benchaâboun, et l’Agence française de développement (AFD) en la personne de son directeur général, Mihoub Mezouaghi, ont signé, lundi 12 juillet 2021, à Rabat, deux conventions de financement pour un montant total de 150,6 millions d’euros en appui à la nouvelle stratégie agricole du Maroc «Génération Green 2020-2030».

Signé en présence de l’ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, ce programme met l’accent sur la revitalisation des territoires ruraux marocains par le renforcement des infrastructures de commercialisation agricole, le développement de l’entreprenariat agricole et para-agricoles et la conversion des petites exploitations vers des modes de production plus respectueux des ressources naturelles (eau, sols, biodiversité), indique un communiqué de l’AFD.

Ce financement vient, en effet, appuyer la nouvelle stratégie agricole du Maroc, «Génération Green 2020-2030» et vise à rendre les territoires ruraux plus attractifs pour les jeunes générations et plus rémunérateurs pour les petits agriculteurs en finançant d’une part, la modernisation des infrastructures de transformation et de commercialisation à l’aval des filières de de production (marchés de gros, abattoirs, souk ruraux) et d’autre part, le renforcement du capital humain.

Le programme cible également la capacité des jeunes et des femmes en zone rurale pour qu’ils développent leurs propres entreprises ou coopératives de services dans le secteur agricole et para-agricole. À commencer par le Marketing des produits du terroir, la maintenance des exploitations et des équipements agricoles, sans oublier les services numériques et le conseil en gestion.

Transformation et commercialisation
L’approche proposée met l’accent sur l’appropriation de la nouvelle stratégie agricole nationale par les acteurs locaux, au niveau régional et provincial, pour Que sa déclinaison soit adaptée aux besoins spécifiques des territoires. Le programme se déploie ainsi à la fois à l’échelle nationale et dans trois grandes régions agricoles à savoir l’Oriental, Fès-Meknès et le Souss-Massa. Ce sont les services déconcentrés du ministère de l’Agriculture en concertation avec l’ensemble des acteurs de ces territoires qui piloteront le programme des actions éligibles au financement de l’AFD et de l’UE dans ces trois régions.

Contribuant de 12% à 14% du produit intérieur brut sur les dix dernières années, l’agriculture constitue, en effet, un secteur stratégique pour le développement socio-économique du Maroc et reste le principal pourvoyeur d’emplois du pays, avec une contribution de 38% à l’emploi au niveau national, qui s’élève à plus de 70% en zone rurale. Pour autant, ces territoires ruraux concentrent la grande majorité des habitants vivant sous le seuil de pauvreté.

Articles similaires