Le SOS des étudiants marocains en Ukraine

Guerre entre la Russie et l'Ukraine

Plusieurs centaines d’étudiants marocains sont bloqués en Ukraine, envahie par la Russie depuis les premières heures du jeudi 24 février 2022. Dans ce pays de l’Europe de l’est en proie à une guerre contre l’une des plus grandes puissances mondiales, la vie normale s’est arrêtée: banques fermées, guichets bancaires hors services, transports publics et aéroports fermés…

Les étudiants marocains craignent pour leur vie. Ils n’ont pas de quoi survivre puisqu’ils ne peuvent pas recevoir de l’argent de leurs familles. Le système bancaire et les établissements de transfert d’argent ont suspendu leur activité. Le pire, c’est que même s’ils en disposent, il y a un grand problème d’approvisionnement en produits alimentaires: les rayons des supermarchés sont quasi vides.

Malgré la recommandation adressée par l’ambassade du Maroc à Kiev, samedi 12 février 2022, aux ressortissants marocains les invitant «à quitter le pays pour leur sécurité», nombre d’étudiants ont préféré rester sur place, pensant que l’invasion russe n’aura pas lieu. Aujourd’hui, leur situation est plus qu’inquiétante. Les 28 diplomates marocains, toujours présents en Ukraine, sont mobilisés depuis le 12 février pour venir en aide à leurs concitoyens.

Pour l’heure, aucune communication ne filtre sur les scénarios envisagés par notre diplomatie pour les rapatrier en urgence. Pour l’heure, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, déclare que «le corps diplomatique marocain en Ukraine suit la situation de très près et reçoit les appels téléphoniques des étudiants et de tous les ressortissants marocains». Recevoir les appels, c’est bien. Mais quoi après?.

Articles similaires