Le SNPM et l'ANME concluent une convention au profit des journalistes et des employés dans la presse


Une très bonne nouvelle pour les journalistes marocains et les travailleurs dans le secteur de la presse. Selon une convention sociale signée, jeudi 16 février 2023, entre le Syndicat National de la Presse Marocaine, l’instance la plus représentative des journalistes au Maroc et l’Association Nationale des Médias et des Editeurs, également la structure la plus représentative des éditeurs nationaux, il a été décidé de prévoir une augmentation, en deux tranches, des salaires des journalistes de 2.000 dirhams par mois, et ceux des employés de 1.000 dirhams.

La cérémonie de signature de cette convention a eu lieu au siège du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication en présence du ministre, Mehdi Bensaid. La convention a été signée par Abdallah Bakkali et Driss Chahtane, présidents respectifs du SNPM et de l’ANME. Pour bénéficier de cette augmentation, la convention a prévu quelques conditions dont la plus importante est d’avoir une ancienneté de plus de quatre ans. Il est prévu que cette augmentation sera versée en deux tranches pour les deux catégories : la première trois mois après la signature de l’accord et la deuxième, une année après la première tranche.

Cette convention bilatérale s’assigne pour objectifs de renforcer les mécanismes de gouvernance du secteur, de soutenir les investissements dans les entreprises médiatiques, de motiver les journalistes et les employés des entreprises médiatiques nationales et de valoriser leurs efforts.

Elle s’inscrit dans le cadre des mesures sociales prises par le gouvernement visant l’amélioration des conditions matérielles et sociales des citoyens, sachant que l’amélioration des conditions des journalistes des entreprises médiatiques nationales reste une priorité pour le gouvernement.

Le ministère assure, dans ce cadre, qu’il «restera ouvert à tous les acteurs de la scène médiatique dans le but d’améliorer les revenus des journalistes, hommes et femmes, et de tous les employés des entreprises médiatiques nationales». Le ministère assure que dans le cadre de l’accompagnement des investissements des entreprises médiatiques et de la garantie d’un journalisme sérieux, responsable, efficace et influent sur le plan national et international, le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication s’attellera à l’augmentation du soutien public, assurant que le décret y afférant qui sera promulgué durant les prochaines semaines, concerne toutes les entreprises médiatiques nationales remplissant les conditions, en coordination avec le ministère délégué auprès du ministère de l’Économie et des Finances, chargé du budget.

Articles similaires