SM le Roi, accomplit la prière du vendredi à la Mosquée Al Firdaous à Casablanca

roi-priere-vendredi-casablanca


SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L'assiste, a accompli la prière du vendredi à la Mosquée Al Firdaous à Casablanca.

Dans son prêche, l'imam a rappelé que l'Islam, qui prône la justice, la bonne conduite et le bien, est une religion révélée dont le message divin est global, universel et valable en tout temps et en tout lieu, se référant en cela au verset du Saint-Coran dans lequel Dieu Tout-Puissant dit : "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah".

Partant de ce verset, l'imam a mis en exergue les principes de réforme globale de la société érigée en une véritable Oumma qui ordonne le bien, déconseille le mal et croit en Dieu.

Le concept ''Encouragez ce qui est bon'', a expliqué l'Imam, englobe tout ce qui est de nature à servir les membres de la communauté comme œuvres pieuses, entraide et solidarité. Il renvoie aussi au devoir de dévotion et d'obéissance des créatures envers leur Créateur.

L'autre concept, aux antipodes du premier et qui consiste à ''bannir le mal et à le déconseiller'', vise à endiguer tout ce qui s'apparente à la prévarication et les préjudices qui pourraient en découler pour les membres de la communauté.

La compréhension rationnelle du concept ''Encouragez ce qui est bon et interdisez ce qui est mauvais'' se manifeste à travers deux niveaux: le premier, celui de l'individu lui-même, homme ou femme, qui se doit de faire le bien et de s'interdire le mal. Le second niveau est celui de la communauté qui, en adhérant à ce concept, saura s'approprier les bienfaits et contrecarrer la prévarication, une responsabilité qui revient à Amir Al Mouminine, aidé en cela par les Oulémas et l'ensemble des responsables chacun depuis son poste de responsabilité, a ajouté l'Imam.

La recommandation du bien et le bannissement du mal sont régis et encadrés par des lois de la Charia ou établies par les Institutions de la Oumma, a-t-il indiqué, ajoutant que ce concept au niveau de la communauté ne doit pas être exploité pour semer la zizanie et l'anarchie. Il relève, plutôt, d'un principe noble recommandé par le Saint-Coran mais assujetti à des conditions dans l'intérêt de la Oumma, a-t-il ajouté.

L'imam a, en outre, cité les nombreux projets de progrès et de prospérité que ne cesse de lancer Amir Al Mouminine, dans les différentes régions du Royaume, dont l'inauguration de la grande Ecole de formation dans les métiers du bâtiment, qui a ouvert ses portes avant-hier, relevant que ce projet relève des recommandations de la religion en ce sens qu'il permettra de faire face aux raisons des faiblesses du croyant: l'ignorance, le chômage et la précarité.

Si le croyant se trouve affecté par l'un de ces fléaux, la religion s'en ressent puisqu'elle tire sa force de celle des fidèles, a expliqué l'Imam, ajoutant que la lutte contre l'ignorance implique le bannissement des apprentissages qui ne servent ni à contrer la précarité ni à combattre le chômage et l'oisiveté.

C'est dans ce cadre que s'inscrivent les Hautes orientations de SM le Roi, Amir Al Mouminine, visant l'orientation du plus grand nombre possible de jeunes vers les travaux manuels tout en les munissant des connaissances indispensables dans le cadre de la formation professionnelle, a-t-il mis en avant.

De tels projets permettent aux Marocains de donner la mesure de leurs talents et de leur maîtrise, mondialement reconnue, des ouvrages manuels, tout en faisant montre de créativité et d'attachement à la préservation de la culture artistique dont ils sont réputés être les dépositaires, notamment sous la civilisation islamique.

Les Marocains n'ont jamais été désœuvrés ou paresseux, a fait valoir l'Imam, citant l'exemple de savants qui exerçaient volontiers un travail manuel pour gagner leur vie. De même, a-t-il poursuivi, les Imams des mosquées avaient coutume de s'adonner à des travaux manuels après l'accomplissement des multiples devoirs inhérents à leur fonction, suivant en cela les instructions du Prophète, paix et salut sur Lui.

A la fin du prêche, l'Imam a imploré le Tout-Puissant d'accorder soutien et assistance à SM le Roi, Amir Al Mouminine, protecteur du culte et de la religion, de préserver le Souverain en tant que source de bienfaits pour la Oumma et de Le combler en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l'ensemble des membres de l'illustre famille royale.

L'Imam a également élevé des prières au Très-Haut d'entourer de Sa sainte miséricorde feu SM Hassan II et feu SM Mohammed V et de les accueillir dans Son paradis parmi les Prophètes, les saints et les vertueux.