Situation matérielle des imams : 2 milliards de dirhams alloués par le ministère des Habous

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a affirmé, mardi 21 juin 2022, que le ministère accorde une attention particulière à la question des préposés religieux à travers l’amélioration de leurs conditions matérielles, sociales, sanitaires et professionnelles.

En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur la situation des imams en milieu rural, présentée par le groupe du Rassemblement national des indépendants, le ministre a indiqué que le ministère alloue à cet effet des dotations financières annuelles estimées, cette année, à 1,93 milliard de dirhams, réparties entre les récompenses (1,601 milliards de dirhams), la couverture sanitaire (229 millions de dirhams), et la formation (104 millions de dirhams).

Sur le plan financier, les efforts consentis par le ministère ont permis d'augmenter progressivement la récompense mensuelle des imams, précisant que le montant total de cette augmentation, ordonnée par S.M le roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a atteint 1.200 dirhams en 2022. La récompense mensuelle minimale est ainsi passée entre 2.300 et 2.600 dirhams pour ceux qui exercent l'imamat, et entre 2.500 et 3.700 dirhams pour les 78% qui combinent l'imamat avec d'autres tâches.

S’agissant du plan sanitaire, le ministre a indiqué que depuis le 1er juillet 2007, et dans un premier temps, les imams et les ayant-droits ont accès à un système de couverture sanitaire, notant que l’accès à ce système a été généralisé en 2014 à tous les préposés religieux (prédicateurs, muezzins et inspecteurs de mosquées). L’enveloppe financière de ce système de couverture sanitaire, estimée à 230 millions de dirhams (annuellement), est entièrement prise en charge par le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Pour ce qui est du volet social, les préposés religieux bénéficient, depuis 2011, des services de la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales des préposés religieux, notamment le versement des pensions d'invalidité et de décès, et de subventions financières à l'occasion de l'Aïd Al Adha ou du mariage.

A.A