Signature à Tanger de deux conventions de partenariat pour la promotion du patrimoine des phares

tanger-patrimoine-phares


Deux conventions de partenariat visant la promotion du patrimoine des phares ont été signées, mercredi au Port Tanger Med, en marge de la 1ère édition des Journées techniques portuaires et maritimes, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Il s’agit d’une convention de jumelage, signée par le directeur des ports et du domaine public maritime au ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, Lahcen Ait Brahim, et le directeur des phares des mamelles de Dakar, Amadou Ndiaye, qui ambitionne de préserver le patrimoine civilisationnel et architectural du Maroc (le phare de Cap Spartel de Tanger) et du Sénégal, et d’échanger les expériences de part et d’autre en matière de système d’aide à la navigation.

Dans une déclaration à la presse, M. Ndiaye a souligné que cet accord constitue un exemple à suivre au niveau du continent africain en matière de réhabilitation du développement des patrimoines culturels et touristiques nationaux, à savoir les phares, notant qu’il s’assigne pour objectif de renforcer l’échange sur les modes de gestion de ces deux phares, préserver les monuments historiques du continent africain et promouvoir le rôle de cet héritage civilisationnel dans le développement de l’attractivité touristique et la diffusion des valeurs liées à l’identité nationale chez les générations montantes.

Le responsable s’est dit "impressionné" par le développement maritime et portuaire important que connait le Maroc et de sa connectivité maritime avancée, grâce notamment à des infrastructures portuaires et maritimes d'envergure, en particulier le Complexe portuaire Tanger Med, notant que le Royaume joue un rôle de leadership en matière de sécurité maritime dans la région méditerranéenne et en Afrique, et au niveau du respect des normes internationales de sécurité de la navigation, édictées par l’Organisation maritime internationale (OMI) et l’Association Internationale de la Signalisation Maritime (AISM).

Pour sa part, M. Ait Brahim a indiqué que cet accord vise à promouvoir l’échange autour des systèmes d’aide à la navigation au niveau de ces deux phares et en termes des bonnes pratiques relatives à la valorisation du patrimoine culturel et touristique des deux pays, notant qu’un comité de suivi sera mis en place pour concrétiser les objectifs de cette convention.

La deuxième convention de partenariat, signée par la directrice des ports et du domaine public maritime au ministère de l’Equipement, Zineb Ben Moussa, et M. Ait Brahim, porte sur la maîtrise d’ouvrage déléguée pour la réhabilitation des phares du Maroc.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger