SIEL: Appel à Casablanca à consacrer davantage d'intérêt académique à la littérature hassanie

SIEL-culture-hassanie


Les participants à un atelier sur la littérature hassanie ont appelé, dimanche à Casablanca, les académiciens à se pencher davantage sur cette littérature qui constitue l'un des forts affluents de l'identité marocaine.

A cette occasion, l'animateur de cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre des activités de la 22ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL), Alin Ahl Bia a indiqué que cette rencontre aspire, notamment, à la valorisation de la culture hassanie et la mise en oeuvre de la nouvelle Constitution.

De son côté, Bouzid Elghali, auteur de plusieurs articles et livres concernant la littérature hassanie, a approché ce sujet à partir des grandes questions de la littérature hassanie qui a bénéficié d'un grand intérêt comme c'est le cas pour les autres cultures populaires.

Il a souligné que la langue hassanie puise sa force, en tant que dialecte et non en tant que langue, de la capacité de ses poètes et hommes de lettres d'utiliser l'ancien vocabulaire arabe et se consacre plus comme étant une culture orale vue la nature de vie nomade des sahraouis.

Pour sa part, Aza Birouk, chercheur en culture hassanie a présenté les typologies de la poésie hassanie, soulignant que cette culture se caractérise plus par les traits africains en s'orientant vers le sud, alors qu'elle s'inspire de la langue amazighe vers le nord des provinces du Sud du Royaume.

De son côté, l'universitaire, Mohamed Edarif, a mis l'accent sur plusieurs questions relatives à la culture hassanie, qui est l'une des composantes de la culture marocaine, appelant à la preservation de ce patrimoine via l'archivge et l'écriture.

Il a mentionné l'existence d'études étrangères dont le but était, uniquement, d'exploiter l'homme dans ces régions.

Il a estimé que la culture amazighe s'est étendue avant le septième siècle de Oued Noun vers les frontières avec le Mali et le Sénégal.

La 22ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL), dont l'invité d'honneur est l'Etat des Emirats Arabes Unis, est marqué par la participation de plus de 680 exposants représentant des maisons d'édition et de distribution, des institutions gouvernementales, des universités et des associations de la société civile de 45 pays.

Cette manifestation, organisée chaque année par le ministère de la Culture, décline un programme de 120 activités culturelles avec la participation d'une pléiade d'écrivains marocains et étrangers, outre les activités de l'espace dédié aux enfants.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger