Le comité provincial de développement économique de Sidi Kacem fait son bilan annuel

Objectif, inclusion économique des jeunes et des femmes

La plateforme d’écoute et d’orientation pour l’inclusion économique des jeunes est un espace de formation et de conseil pour les jeunes de la province, qu’ils soient porteurs de projets ou à la recherche d’un emploi.

Jeudi 26 novembre 2020, la plateforme pour la promotion de l’auto- emploi des jeunes au niveau de la province de sidi Kacem a fait le bilan d’une année d’activités. Une année, faut-il le rappeler, qui a été difficile du fait des contraintes liées à la crise sanitaire et qui n’ont pas permis de contact direct entre porteurs de projets, établissements de financement, administration publique et administrateurs de la plateforme.

«Cela ne nous a pas empêchés de poursuivre le travail. Nous avons redoublé d’efforts pour mener à bien cette première année. Nous avons un partenariat avec un groupe bancaire qui s’est engagé à financer les projets retenus, des accompagnateurs en terme d’étude de projet et de rentabilité qui ont assuré un travail formidable auprès des jeunes… Les démarches administratives ont été également les plus souples possible. La présentation par le comité de développement économique de la province de Sidi Kacem du bilan ce jeudi 26 novembre 2020 nous permet de faire le point, c’est sûr, mais aussi de nous projeter dans l’avenir», déclare le chef de la division de l’action sociale de la province de Sidi Kacem, Mohamed Jarrah.

Impact social
Ainsi, plus de 500 jeunes porteurs de projets d’auto emploi ont été accueillis au sein de la plateforme, pour un investissement global projeté de plus de 100 millions de dirhams devant générer plus de 1.000 emplois. La répartition sectorielle fait ressortir une prédominance des services (60%), suivis de l’agriculture (18%), du commerce et de l’artisanat (5%). Les organisations de l’économie sociale et solidaire, notamment les coopératives, totalisent 17 projets pour un investissement global de plus de 3 millions de dirhams devant générer plus de 50 postes d’emploi.

Dans le cadre de cette même dynamique, des conventions de financement et d’accompagnement des coopératives pour un investissement global dépassant un million de dirhams ont été signées entre le gouverneur de la province, président du comité provincial du développement économique et le directeur de l’Office de développement de la coopération, Youssef Hosni.

La réussite de cette expérience pilote, dans une ville souffrant du chômage endémique des jeunes, et qui mérite d’être soutenue et renforcée, est à mettre à l’actif du gouverneur de la province, Habib Nadir. Car, selon divers intervenants, ce dernier, en véritable chef d’orchestre, agit surtout comme facilitateur. Conscient qu’il est de l’impact vital de ces projets sur le tissu social et familial local.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger