"Le serment du dernier messager" de Souad Jamaï

Une véritable humanité, c’est de cela que dépend l’avenir du monde

Quête personnelle et questions existentielles sont les thèmes qui traversent ce roman original et nous plongent dans les enjeux d’une société se transformant à vive allure.

Le troisième roman de pas moins de 34 chapitres, illustré de quelques citations de médecins, de Souad Jamaï invite tout un chacun de nous, de «poursuivre ses rêves et permettre à nos certitudes de se diluer», suivant en cela la quête résolue du personnage principal du roman. Personnage qui n’est autre que Yélif, ce jeune chirurgien qui a fini tout au long de sa carrière à découvrir des pratiques, le moins qu’on puisse dire, inquiétantes au sein de l’hôpital où il exerce.

L’hôpital, ce village ou l’on apprend la vie en combattant la mort. Et certains d’entre nous ont besoin, dit l’auteur, de beaucoup de vie pour contrer la mort. Un hôpital où tout parait marcher bien, jusqu’au jour où, en terminant une opération chirurgicale, et en feuilletant le dossier d’un patient, il fut surpris de constater que le dit patient possédait une assurance médicale. Yélif n’avait jamais eu l’occasion de traiter des patients assurés. Les assurances étaient hors prix, et seuls les patients nantis pouvaient se permettre le luxe d’en payer le prix exorbitant.

Or, l’hôpital où il exerçait prenait en charge tous les patients non couverts par une assurance, tandis que les assurés étaient soignés dans des cliniques huppées appartenant aux organismes d’assurances, disposant de médecins brillants et d’une technologie de pointe. Les deux systèmes fonctionnaient en parallèle, séparés par une frontière infranchissable, ne laissant ni les médecins ni les patients passer d’un secteur à l’autre.

Partant de cette découverte, et de de fil en aiguille, il va finir par mettre la lumière sur une sombre manipulation mêlant firmes pharmaceutiques et compagnies d’assurance. Il est aidé dans son enquête par Ali, un vieux médecin au regard mêlé de cynisme et de dérision, et par Azel, une consoeur, qui croise sa route et bouleverse sa vie.

Transhumanisme effréné, médecine sous influence mais aussi quête personnelle et questions existentielles sont les thématiques qui traversent cette dystopie et nous plongent dans les enjeux d’une société se transformant à vive allure et ayant fait le choix de la technicité au détriment de l’humain. Un contre futur pour nous éclaire sur les anomalies du présent.