Lancement au Maroc de la deuxième semaine internationale de dépistage du VIH

Sensibilisation

L’Association de lutte contre le sida (ALCS) a donné, lundi 22 novembre soir à Casablanca, le coup d’envoi au Maroc de la 2ème édition de la Semaine internationale du dépistage du VIH, à l’initiative de Coalition PLUS, réseau international de lutte contre le VIH et les hépatites virales. L’association intensifie, à cette occasion, ses actions d’information, de sensibilisation et de dépistage du VIH, des hépatites virales ainsi que des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et s’associe à la mobilisation mondiale pour la reconnaissance effective du statut des agents de santé communautaires.

Durant toute la semaine, l’association proposera des actions d’information, de sensibilisation et de dépistage du VIH, des hépatites virales B et C, ainsi que des IST, à titre gracieux, en toute confidentialité et sécurité. Cette campagne de dépistage, qui se tient du 22 au 28 novembre dans plus de 100 sites répartis dans près de 50 villes du Royaume, en partenariat avec le ministère de la Santé et de la Protection sociale et ONUSIDA, constitue la première étape pour endiguer l’épidémie du VIH et enrayer les décès liés à ce virus, en permettant aux personnes de connaître leur statut sérologique et de commencer un traitement le plus tôt possible, a déclaré à la MAP le professeur Mehdi Karkouri, président de l’ALCS.

Il s’agit, selon lui, de rattraper le retard enregistré à cause de la pandémie du covid-19, qui a empêché la réalisation des objectifs fixés, notant que le dépistage a diminué en raison des restrictions de déplacement liées à cette crise sanitaire. Même son de cloche pour le professeur Hakima Himmich, présidente fondatrice de l’ALCS et présidente de Coalition PLUS, qui a fait savoir que le dépistage a diminué de 21% à cause de la pandémie, qui a fait oublier aux gens tout le reste. Elle a, de ce fait, invité les individus qui ont des doutes de porter le virus à se faire dépister, rappelant que s’ils sont séropositifs, ils ont droit au Maroc aux médicaments, gratuitement