Séisme: 386 morts dans le nord de la Syrie et 284 en Turquie, selon les bilans provisoires

 

Le séisme, dont l'épicentre se situe en Turquie, a fait au moins 386 morts et 988 blessés lundi dans le nord de la Syrie, selon des bilans provisoires communiqués par un média d'Etat et des secouristes en zone rebelle.


Le séisme de magnitude 7,8 a frappé lundi à l'aube le sud de la Turquie, où le bilan s'élève désormais à 284 morts, et la Syrie voisine.

Selon la télévision syrienne, 239 personnes ont été tuées dans l'effondrement d'habitations et 648 blessées dans plusieurs villes dont Alep (nord), deuxième cité de Syrie. Des victimes ont également été recensées à Hama (centre) ainsi que Lattaquié et Tartous, sur la côte méditerranéenne.

Dans les régions tenues par les rebelles, proches de la Turquie, ce sont les Casques blancs, des secouristes qui se mobilisent dans ces zones, qui ont recensé le nombre de victimes.


"Cent quarante-sept civils sont morts et plus de 340 blessés selon un bilan provisoire, dans la province d'Idleb et les environs d'Alep", dans le nord du pays, ont annoncé les Casques blancs sur Twitter, ajoutant s'attendre à une "hausse importante" du nombre de victimes, "des centaines de familles se trouvant encore sous les décombres".


Dans un communiqué, les Casques blancs ont déclaré ces régions "sinistrées" et appelé les organisations humanitaires internationales à "intervenir rapidement" pour venir en aide à la population locale.


Le séisme a provoqué des scènes de panique dans le nord de la Syrie où les habitants se sont rués dehors, à pied ou en voiture, malgré les pluies torrentielles, ainsi qu'au Liban voisin où les secousses ont été fortement ressenties.

Articles similaires