Un scénario catastrophe pour le Maroc

CORONAVIRUS: PLUS DE 24.000 DÉCÈS D’ICI FIN DÉCEMBRE

Pour un institut américain, le Maroc aura besoin, mi-novembre, de plus de 7.000 lits de réanimation, ceci alors que le pays ne dispose que de 660 lits

Ce sont des prévisions qui donnent froid dans le dos. L’Institut de mesure et d’évaluation de la santé (IHME), relevant de l’Université de Washington, s’attend à un scénario catastrophe pour le Maroc. La situation sanitaire devrait, selon l’institut, s’aggraver pour atteindre des chiffres de contaminations et de décès qui donnent le tournis.

Pour l’IHME, le nombre de décès totaux devrait culminer à 24.612 au 1er janvier 2021. Une prévision basée sur un scénario de poursuite de la politique sanitaire actuelle du pays. En cas d’assouplissement des restrictions, ce chiffre devra doubler pour atteindre 47.270 cas décès. En cas de port de masque par 95% de la population, le nombre de décès sera de 16.255. En comparaison régionale, le Maroc dépassera de loin la moyenne de la région MENA (Moyen- Orient et Afrique du nord), selon les prévisions de l’institut.

En effet, le pays devra enregistrer 68 morts pour 100.000 habitants au 1er janvier 2021, alors que la moyenne est de 28 pour la région MENA. En Tunisie, ils seront 17 à décéder sur 100.000 habitants. A partir de septembre, le nombre de décès par jour devra partir en flèche pour atteindre un pic de 600 décès par jour fin novembre, avant d’emprunter une courbe descendante. En cas d’assouplissement des mesures restrictives, le nombre de décès quotidiens culminera à 1.000 mi-décembre. En revanche, si la quasi-majorité des Marocains adoptent le port du masque, le nombre de décès sera de 121 par jour. L’institut souligne, par ailleurs, que le port du masque n’est pas encore généralisé, puisque seulement 53% des Marocains le porteraient.

Concernant le nombre de cas de contamination, il devra augmenter considérablement pour atteindre plus de 300.000 par jour début décembre. Ce qui nécessitera une importante infrastructure sanitaire. Pour l’institut américain, le Maroc aura besoin, mi-novembre, de plus de 7.000 lits de réanimation, ceci alors que le pays ne dispose que de 660 lits, selon la même source.

Pour le nombre total de lits, le Maroc aura besoin du triple de sa capacité qui est actuellement de 10.700 lits, à en croire l’IHME. Rappelons toutefois que ces prévisions sont difficilement vérifiables, puisque l’institut ne communique pas sur ses méthodes d’analyse.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger